Comme promis, voici la deuxième partie de l’interview « Tour de France 2012 » qui sortira cet été.

-Obtiendrez-vous toutes les licences ou y aura-t-il un éditeur de base de données pour les faux noms ?

Cette année, avec les deux noms (Pro Cycling Manager et Tour de France), nous allons avoir plus de licences que jamais et nous avons ajouté un éditeur en jeu pour que les joueurs puissent changer les noms de leurs coureurs à volonté.

-De nouvelles étapes 3D sont elles prévus ou il y aura seulement le Tour de France 2012 complet ?

Le jeu se porte sur le Tour de France et c’est évidemment notre priorité. Nous avons fait un effort énorme cette année pour modéliser 40% des 3 279km, c’est plus d’un tiers de la longueur totale de la course à une échelle proche de la réalité (1:2). En conséquent, il y aura beaucoup plus de sections jouables (jusqu’à 89) et ça inclut quelques étapes où les joueurs pourront participer aux 80 ou 100 dernier kilometres de l’étape sans arrêt. Je pense que ça devrait suffire à rassasier nos joueurs les plus hardcores.

En dehors du Tour de France, nous avons l’intention de sortir un DLC pour le Paris-Nice que nous espérons avoir fini pendant le Tour, et nous négocions actuellement avec les possesseurs des plate-formes pour ajouter 2 courses de plus qui arriveront plus tard.

-Pourra-on jouer une étape intégrale, ou toujours certains points clés comme l’an passé ?

Hors des « Contre la montre », il n’y aura pas la possibilité de jouer une étape entière, par contre, comme je l’ai expliqué dans ma réponse précédente, certaines étapes auront jusqu’à 9 sections jouables et d’autres ont été prévues pour jouer les derniers 80-100 km en intégralité. Jouer une étape complète à l’échelle actuelle du jeu n’est probablement pas possible avec la puissance des consoles actuelles. Il faudrait que nous attendions la prochaine génération avant de considérer ça sérieusement. Cependant, il y aura une grosse différence comparé à l’an dernier puisque nous avons revu la page de simulation affichée quand le joueur ne contrôle pas son coureur. Il y aura beaucoup plus d’options et de choses à faire pendant ces moments de la course, ce qui sera parfait pour préparer sa stratégie pour le reste de la course et consulter toute sorte d’informations. Pour l’heure, tous les retours que nous avons eus pour cette partie du jeu étaient très positifs.

-Dans une interview donnée à nos confrères de PCM Daily il y a un mois, vous nous parliez de gros changements au niveau de l’atmosphère et des sensations de courses, pouvez-nous nous en dire plus ?

Tout, même la plus petite modification a été conçue pour améliorer l’ambiance et les sensations que le joueur ressentira pendant le jeu. Du nouveau « Contre la montre » jusqu’aux améliorations des contrôles dans une couse normale et les nouvelles features de la communication d’équipe. Nous essayons de mettre le joueur dans la peau d’un cycliste professionnel du Tour de France. Il y aura de nouveaux décors, de nouveaux sons, de nouvelles animations… tout sera plus proche de la réalité.

-Selon vous, le jeu est plutôt orienté simulation ou arcade ?

Définitivement simulation. Parfois vous pourrez entendre le mot « arcade » attaché au projet et c’est parce qu’à l’origine il portait le nom de code « Pro Cycling Arcade » dans le sens que vous avez un « vrai » contrôle tangible sur le coureur. Mais nous ne voulons pas confondre nos joueurs, nous visons à fournir la simulation de cyclisme la plus réaliste possible, mais aussi à le faire de telle sorte qu’elle reste accessible à tout le monde autant que possible.

-L’IA dans les descentes a elle été améliorer ? (en effet on pouvait s’échapper facilement en descente avec son coureur dans l’opus précédent)

Absolument. C’était un des points sur lesquels nous n’étions clairement pas satisfaits avec les résultats de l’an dernier et nous avons pris soin d’améliorer le gameplay complet pour la descente. Maintenant les joueurs ont plus de liberté sur la trajectoire et pourront courir plus vite, mais les IA vont aussi mieux réagir qu’avant et nous verrons la vraie différence entre les meilleur descendeurs du peloton comme Nibali, Sanchez ou Hushovd et les autres. Associé avec les nouvelles animations inclues dans le jeu, cette partie de la course bénéficie d’un ressenti très réaliste.

-Est-ce qu’il y aura de nouvelles interactions entre les coureurs et entre le directeur sportif et le coureur ?

Oui, la communication d’équipe à travers les écouteurs est un des points les plus importants de la course et se trouve au centre même de notre vision du jeu. En dehors des nouveaux ordres disponibles comme « Suivre l’attaque », « Fais-moi passé à l’avant », ou « Carte Blanche », les trains de sprint ou l’économie d’énergie, le directeur sportif devra avoir un rôle plus visible dans la course. Il fournit un feedback (ndlr : retour d’informations) constant des différentes situations et des informations sur les situations de courses, même sans demander. Ceci participe à l’atteinte d’un nouveau niveau de réalisme.

-Le peloton sera toujours en effectif réduit avec 6 équipes par coureurs ?

Cette année il y aura 9 coureurs par équipe, comme dans la réalité.

-Y a-t-il du nouveau du côté des graphismes ?

Vous le découvrirez par vous même quand Focus montrera des screenshots du nouveau jeu.

-Pouvez-vous nous donner une date de sortie ?

Notre objectif, c’est d’être dans les magasins le jour du Grand Départ de Liège.

-Pouvez-vous nous dire un petit mot pour notre communauté ?

Cette année nous renforçons notre lien avec les communautés, et PCM France fait partie des communautés que l’on voudrait voir se développer plus. En tant que communauté française, PCM France peut jouer un rôle important parmi les fans de Tour de France et Pro Cycling Manager.
Nous suivons un peu ce qu’il se fait sur le portail quand des informations sur nos jeux sont publiées. Nous sommes bien conscients du travail nécessaire pour qu’une communauté fonctionne et nous en sommes reconnaissants.

Voilà, c’est le mot de la fin merci d’avoir répondu à nos questions, nous vous souhaitons le meilleur pour vos projets en cours et pour vos projets futurs.

Merci, c’était un plaisir d’en parler avec vous et nous espérons revoir PCM France pour en reparler.

 

Interview pour la sortie de Tour de France 2012 – Part2

Laisser un commentaire