['13] Auber93 : Tour de France – E7 (La Course) [P.113]

Modérateur : Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
ursul
Représente le Québec
Messages : 2550
Inscription : 14 août 2011, 18:44
Localisation : Montréal, Québec

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par ursul » 09 févr. 2015, 23:47

C'est un beau format de récit à l'anglaise, bien travaillé et tout.
Mais le choix de couleur pour distinguer tes coureurs laisse à désirer, gris-bleu sur fond bleu acier...
:roll:
Prend plutôt le rouge "Mat"
"Si un homme averti en vaut deux, alors un homme à demi averti en vaut un, donc un homme à demi averti en vaut un pas averti du tout"
-Le Chat, Phillipe Geluk
Tout les dopés sont égaux, mais certains plus que d'autres.

When Nothing goes rigth, go left...

Image
Avatar de l’utilisateur
P L
Messages : 618
Inscription : 09 janv. 2012, 19:00
Equipe Préférée : Tinkoff - Saxo
Localisation : Manche

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par P L » 10 févr. 2015, 09:49

Aussi bon à l'anglaise que sur fond ! Mais bon ça, on le savait déjà.
Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par Pink Panda » 10 févr. 2015, 11:56

Schleckpower a écrit :C'est toujours aussi beau et bien récité :)
Merci :)
ursul a écrit :C'est un beau format de récit à l'anglaise, bien travaillé et tout.
Mais le choix de couleur pour distinguer tes coureurs laisse à désirer, gris-bleu sur fond bleu acier...
:roll:
Prend plutôt le rouge "Mat"
Je prends autant mon pied dans ce domaine que dans le fond, voir même plus, ceci explique peut-être cela :)
Je sais bien que les noms de mes coureurs ne ressortent pas assez, mais c'est un choix volontaire. Si je mets une couleur nettement plus tape à l'œil on a tendance à trop se focaliser là-dessus, je le vois quand je lis d'autres récits, et puis le rouge mat du maillot n'est pas très beau :mdr: Néanmoins, je verrais bien pour la prochaine course que je réciterai sous le format « à l'anglaise » :)
P L a écrit :Aussi bon à l'anglaise que sur fond ! Mais bon ça, on le savait déjà.
Merci :) Ce n'est qu'une question de temps et d'envie :mdr:
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Avatar de l’utilisateur
Hincapie
Hinca'papy
Messages : 1981
Inscription : 13 févr. 2012, 17:43
Equipe Préférée : BMC Racing Team
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par Hincapie » 10 févr. 2015, 12:28

Qu'est-ce que tu es mauvais... rater le grimpeur, c'est tellement révélateur. :mrgreen: ... l'étape est juste un coup de chance, mais c'est tellement rare qu'il faut le souligner.
Sinon, c'est un régal à lire, très fluide... et à aucun moment, je n'ai perdu le fil alors que ce n'est pas toujours évident.
"On se croirait dans la chambre stérile d’un asile d’animaux, c’est très douteux."

Mon récit avec l'équipe Ag2r-La Mondiale !

Award 2012 du meilleur réciteur à l'anglaise !
Elu récit du mois de décembre 2012 !
Award 2014 de l'anim' qui n'en fout pas une !
Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par Pink Panda » 10 févr. 2015, 14:21

Hincapie a écrit :Qu'est-ce que tu es mauvais... rater le grimpeur, c'est tellement révélateur. :mrgreen: ... l'étape est juste un coup de chance, mais c'est tellement rare qu'il faut le souligner.
Sinon, c'est un régal à lire, très fluide... et à aucun moment, je n'ai perdu le fil alors que ce n'est pas toujours évident.
Hahahaha :mrgreen: Je sais bien que je suis très mauvais :cry: :cry: :mdr:
Merci :oops: Je fais ce que je peux et comme j'en à l'habitude quand je fais le fond, c'est pour ça que mes pages sont souvent assez volumineuse, il faut que je case tout ce texte :mdr:
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: Auber93 : Circuit de la Sarthe [P.76]

Message par Pink Panda » 12 févr. 2015, 17:23

Avant tout, je tenais à m'excuser pour la quantité de texte assez impressionnante que je peux fournir sur de courses d'un aussi faible calibre, mais si je prends autant de plaisir dans le récit « à l'Anglaise », c'est à cause de cette raison. Je n'ai aucune limite de lignes, ni d'espace, ce qui me permet de laisser libre court à mon expression, et j'apprécie vraiment cela. Par conséquent, c'est en cela que je comprendrais que peu d'entre-vous ne lisent entièrement ce petit roman. Désolé pour ceux qui n'aiment pas lire, enjoy pour les autres.


Image
[b]S[color=#FFBF00]ports[/color] N[color=#FFBF00]ews[/color][/b] a écrit :
L'ACHARNEMENT FINI TOUJOURS PAR PORTER SES FRUITS
Lundi 08 Avril 2013, à Tournes (France)..
Le plateau de 132 coureurs au départ de ce Circuit des Ardennes n'avait pas de quoi enchanter le public, la faute à la catégorie de la course, et donc de ce fait, à l'absence d'équipes Pro Tour. Une épine dans le pied des organisateurs qu'ils ont réussi à partiellement retirer avec quelques têtes d'affiche, toutes issues de formations du niveau inférieur : Julien Simon (SOJ) pour l'équipe Sojasun, Mathieu Drujon (BIG) pour BigMat - Auber93 et favori en cas d'arrivée au sprint, mais également et surtout la présence de Leopold König (NPP), bien que sa condition physique n'était pas la meilleure puisqu'il n'est qu'en reprise sur cette épreuve française. Néanmoins, malgré le faible niveau présent, on a assisté à une course décantée avec une étape pour sprinteurs, deux étapes accidentées, mais aussi et surtout un contre-la-montre par équipe le troisième jour, assez rare sur ce genre de course pour être signalé. Le tout avec un dénouement plutôt inattendu, que je vous laisse découvrir tout de suite..

Image
♦ E1 :: Juniville - Tagnon (161.7 Kms)
ImageImageImage M.Drujon (BIG) ImageImageImage D.Schorn (NPP) ImageImageImage B.Drujon (BIG)
♦ E2 :: Givet - Haybes (160.7 Kms)
ImageImageImage J.Simon (SOJ) ImageImageImage L.König (NPP) ImageImageImage S.Sousa (EFG)
♦ E3 :: Charleville-Mézières - Charleville-Mézières (21.6 Kms) (CLM par Équipe)
ImageImageImage Team NetApp ImageImageImage Sojasun ImageImageImage Crelan - Euphony
♦ E4 :: Les Mazures - Tournes (103 Kms)
ImageImageImage J.Simon (SOJ) ImageImageImage M.Drujon (BIG) ImageImageImage D.Schorn (NPP)
La première étape de cette édition 2012 devrait permettre au petit nombre de sprinteurs qui ont fait le déplacement de se jouer la victoire, et donc d'avoir la chance de passer au moins une journée en jaune le lendemain. Le départ est donné alors qu'un déluge s'effondre sur le peloton, et bien que les tentatives de se réchauffer soient nombreuses avec des offensives à tout va, aucune ne fait mouche. Il faut attendre le km 33 pour voir six hommes réussir à s'extirper de la meute. Jonathan Thire (BIG) est le premier d'entre-eux et emmène avec lui Domingos Gonçalves (RPO), Kristjan Fajt (ADR), Dirk Müller (NUX), Tomasz Olejnik (VRU) et Hugo Houle (SPI). Seulement voilà, mené par les équipes Sojasun, Bretagne - Séché Environnement et Drapac, le peloton ne va jamais laisser plus de 4' d'avance à cette échappée qui est logiquement revue à un peu plus de 15 kms de l'arrivée, le temps que le coureur de Véranda Rideau U s'offre le maillot de meilleur grimpeur. Puis, alors que l'on ne les avait pas vu de la journée, et de juste manière avec la présence de l'un des leurs à l'avant, la formation BigMat - Auber93 se porte en tête profitant du vent de dos pour étirer le peloton. Alors qu'il ne reste plus que 5 kms à parcourir, il reste encore trois équipiers à Mathieu Drujon (BIG), dont son frère pour le lancer. Toutefois, ce dernier joue mal le coup et est sur le point de se faire surprendre par Julien Simon (SOJ) et Christophe Laborie (SOJ). Cependant, fort de ses succès de l'an passé, Mathieu Drujon (BIG) sort lui aussi de sa réserve en tassant quelque peu Julien Simon (SOJ) dans les balustrades, suffisamment pour le faire ralentir et empocher la victoire d'étape, malgré l'effort de son compatriote dans les derniers mètres.
Si hier la pluie était de la partie, cette fois-ci c'est le soleil qui y est, et avec le profil accidenté de l'étape que vont devoir avaler les coureurs, on peut s'estimer heureux que la route soit sèche. Le début de course est cadenassé, la faute à un sprint intermédiaire situé peu après la sortie de la bourgade de Givet. Une occasion inespérée pour Mathieu Drujon (BIG) de conforter son maillot jaune, lui qui aura bien du mal à le garder ce soir, et qui ne se prive donc pas de glaner six précieuses secondes supplémentaires. Sitôt passé, la bonne échappée part, du moins c'est ce que l'on pensait, avec Lasse Bøchman (CUG), Rhys Pollock (DPC), Johan Mombaerts (BIG), François Parisien (SPI) et Ghader Mizbani (PLS). Un groupe qui n'aura jamais plus de 2' d'avance, malgré leur parfaite entente, la faute à l'équipe Sojasun, ce qui fait qu'à mi-course, tout est à refaire. C'est alors le moment choisi par Leopold König (NPP) de sortir du peloton sans réellement le vouloir puisque c'est en disputant un grimpeur, que le Tchèque s'en va en compagnie de Julien Mazet (VRU) et Henry Frusto (NIP). Le trio prend très vite de l'avance, et sentant le danger, la formation du leader enclenche la poursuite en imprimant un rythme soutenu dans les portions qui leurs sont favorables, c'est-à-dire sur le plat et les descentes. Malheureusement, elle a bien du mal a réduire l'écart et le jeune Warren Barguil (BIG) est obligé de venir suppléer ses équipiers avec le soutien de quelques coureurs de la formation Sojasun, encore elle.
Image Image
À l'avant, on ne se regarde pas et on se livre à fond, tant et si bien que Henry Frusto (NIP) fini par lâcher ses compagnons, bien que le trio se reformera au bas de la descente qui mène au mur final que l'on escalade pour la seconde et avant-dernière fois. Puis, contre toute attente, la tactique de course de l'équipe Team Nippo - De Rosa va s'avérer des plus bizarres, puisque Fortunato Baliani (NIP) sort à maintes reprises du peloton, sans y arriver, alors que son coéquipier semblait le plus fort à l'avant. Au final, il finit par ramener avec lui le peloton, ce qui fait qu'à 20 kms de l'arrivée, on se retrouve au point de départ. Quelques minutes plus tard, alors que le rythme était redescendu pour permettre à Mathieu Drujon (BIG), toujours présent et bien entouré, de se remettre de l'effort intense fourni pendant la montée du dernier GPM de la journée, Sérgio Sousa (EFG) se porte à l'avant de la course, seul, mais avec un coup de pédale bien plus fluide que ce qui assurent le tempo du groupe des favoris. Alors qu'il possède un peu plus de 40" d'avance, Julien Simon (SOJ) profite d'une petite rebique pour sortir à son tour. Le maillot jaune tente bien d'y aller, mais se rassoit vite sur sa selle en se mettant dans la roue de son dernier équipier qui fait la descente à bloc. Le Français revient sur le Portugais à la flamme rouge et le dépose sans lui jeter un seul regard pour aller chercher la victoire et le maillot jaune, alors que le Portugais se fait finalement reprendre par le peloton dans le mur final pour terminer à 7ème place à 32" du vainqueur. Le podium de l'étape est complété par ses compatriotes Sérgio Ribeiro (LAA) et Hugo Sabido (LAA) qui parviennent à prendre 10" aux restes des favoris.
Le troisième jour est donc l'occasion faite aux formations de montrer leur cohésion avec un contre-la-montre par équipe. Dans cet exercice peut conventionnel, le premier vrai temps de référence est à mettre au crédit de l'équipe allemande LKT Team Brandenburg, les huit hommes bouclant les 21.6 kms en 30'45". De nombreuses équipes vont venir buter sur la marque des Germaniques avant le passage de Bretagne - Séché Environnement qui va réaliser un temps de 30'24". Un chrono immédiatement battu par BigMat - Auber93 pour six petites secondes. Malheureusement, ce ne sera pas suffisant pour rester sur le podium, puisque la formation française va échouer juste au pied de ce dernier, devancée, tout d'abord, par les Belges de Crelan - Euphony et les Français de Sojasun, respectivement pour 2" et 3". Mais alors qui remporte ce contre-la-montre par équipe ? Et bien, il s'agit de Team NetApp, la formation du Tchèque Leopold König, (NPP) qui s'est laissé décrocher hier dans le final et qui laisse donc les rênes de l'équipe à l'Allemand Daniel Schorn (NPP), en 29'53", soit 22" de mieux que sa dauphine, qui parvient tout de même à garder son maillot avec Julien Simon (SOJ), devant Mathieu Drujon (BIG) et le Germanique.
Image Image
Dernière étape, courte et de ce fait nerveuse où cinq coureurs se retrouvent propulser à l'avant très tôt : Hugo Sancho (LAA), Johan Mombaerts (BIG), Hossein Jahabanian (RPO), Julien Mazet (VRU) et Leopold König (NPP), qui n'a qu'une idée en tête, passer en tête lors des grimpeurs de la journée, chose qu'il va faire, s'adjugeant ainsi le maillot dans ce classement si convoité. Dans le peloton, le calme est pour le moment de mise, avec l'inattendu formation australienne Drapac à ses commandes. Une physionomie qui va vite changer lorsque l'équipe du leader va prendre les choses en main pour revenir sur l'échappée. Seulement, dans la dernière côte répertoriée du parcours, les choses vont se décanter. Exténués et sûrement hors de forme, les équipiers de Julien Simon (SOJ) ne peuvent suivre le rythme imposé par Warren Barguil (BIG) en compagnie de son leader et deux autres coéquipiers. Au sommet, le quatuor possède 20" d'avance sur la meute, alors qu'à l'avant le coureur tchèque est bien parti pour glaner un succès après avoir lâché un à un ses adversaires, du moins c'est ce que l'on pensait. En effet, au pris d'un gros effort, Johan Mombaerts (BIG) est parvenu à recoller à la roue de Leopold König (NPP) et s'y est ancré pour favoriser le retour de ses équipiers, sans le jeune grimpeur, chose faite sous la banderole annonçant les dix derniers kilomètres. À quatre contre un, les chances de victoires de l'ancien leader de la Team NetApp se sont fortement amenuisées, enfin plutôt trois, puisque celui qui était également présent dans le groupe de tête doit vite céder sous le rythme imposé par Gérald Boissy (BIG). Dans le peloton, on tente tant bien que mal de s'organiser, le maillot jaune rameutant ses troupes éparpillées en son sein. 5 Km, le quatuor possède 33" d'avance et le paletot de leader commence tout doucement à s'effilocher des épaules de Julien Simon (SOJ), tout en se tissant sur celles de Mathieu Drujon (BIG), qui pourrait le voir complètement sur les siennes en cas de victoire. Petite rebique, moment choisi par le néo-pro pour s'écarter et laisser la place à Théo Vimpère (BIG). Voyant cela, Leopold König (NPP) se remet à espérer à la victoire et se cale dans la roue du leader de la formation tricolore. En haut, 31" sépare toujours le groupe de la tête du peloton, tout est donc encore possible. Ne voulant pas gâcher l'occasion qui se présente à lui, Mathieu Drujon (BIG) produit son effort très loin de l'arrivée, mais il se sait plus frais et plus fort dans l'exercice. Néanmoins, le Tchèque ne s'avoue pas vaincu et commence à remonter petit à petit sur le Français qui se dit avoir peut-être fait le mauvais choix, sachant que le peloton se rapproche aussi, la victoire lui est désormais impérative s'il veut avoir une infime chance de remporter ce Circuit des Ardennes. Dans un dernier coup de rein, le coureur de l'Hexagone arrache la victoire et ne lève les bras qu'une fois la ligne franchi. Tout le monde a alors son regard focalisé sur le chrono qui égraine les secondes. 19.. 20.. 21.. 22.. TOP.. Théo Vimpère (BIG) passe la ligne, avec le peloton sur son porte-bagage. Rapide calcul dans la tête du leader de l'équipe tricolore et ses yeux comment à se remplir de liquide lacrymal. Pour 1", une toute toute petite seconde, il remporte cette édition 2013 au dépend de Julien Simon (SOJ) qui n'a que ses yeux pour pleurer, mais lui, de colère.
Image Image
Classement de l'Étape 1 :
Image Image Mathieu DRUJON (BIG) Image en 3h41'04"
Image Image Julien SIMON (SOJ) à 0"
Image Image Christophe LABORIE (SOJ) à 0"

Classement de l'Étape 2 :
Image Image Julien SIMON (SOJ) Image en 4h27'32"
Image Image Sérgio RIBEIRO (LAA) à 22"
Image Image Hugo SABIDO (LAA) à 22"

Classement de l'Étape 3 :
Image Image TEAM NETAPP en 29'53"
Image Image SOJASUN ImageImageImage à 22"
Image Image CRELAN - EUPHONY à 23"

Classement de l'Étape 4 :
Image Image Mathieu DRUJON (BIG) en 2h28'43"
Image Image Leopold KÖNIG (NPP) Image à 0"
Image Image Théo VIMPÈRE (BIG) à 22"

Classement général final :
Image Image Mathieu DRUJON (BIG) Image en 11h07'23"
Image Image Julien SIMON (SOJ) à 1"
Image Image Daniel SCHORN (NPP) ImageImage à 43"
4. Image Andreas DIETZIKER (NPP) Image à 43"
5. Image Markus EICHLER (NPP) Image à 43"
6. Image Cesare BENEDETTI (NPP) Image à 44"
7. Image Théo VIMPÈRE (BIG) à 1'00"
8. Image Steve PEPIN (SOJ) à 1'05"
9. Image Reinier HONIG (CRE) à 1'06"
10. Image Sven VANTHOURENHOUT (CRE) à 1'06"

Classements Annexes :
Image Mathieu DRUJON (BIG) 64 pts
Image Leopold KÖNIG (NPP) 72 pts
Image Daniel SCHORN (NPP) en 11h08'06"
Image Image TEAM NETAPP

Image
Notre but était avant tout de donner des jours de courses à deux de nos leaders à savoir Mathieu Drujon et Warren Barguil chose que l'on a parfaitement réussi à faire. Leur forme s'est d'ailleurs confirmé dans le contre-la-montre par équipe bien que nous n'ayons fini qu'avec cinq coureurs. Et ce dernier jour à rebondissement. Les gars ont voulu anticiper une plausible attaque de Simon (SOJ), mais ils ont fini par partir en facteur, et ont ni une ni deux décider d'enclencher la machine derrière, avec la réussite qui a suivi. Quatre très bons jours, en espérant que la suite des évènements nous réussissent autant qu'aujourd'hui.
Dernière modification par Pink Panda le 13 févr. 2015, 12:29, modifié 2 fois.
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Avatar de l’utilisateur
ursul
Représente le Québec
Messages : 2550
Inscription : 14 août 2011, 18:44
Localisation : Montréal, Québec

Re: Auber93 : Circuit des Ardennes [P.77]

Message par ursul » 12 févr. 2015, 17:45

Très bons les résultats. :)
"Si un homme averti en vaut deux, alors un homme à demi averti en vaut un, donc un homme à demi averti en vaut un pas averti du tout"
-Le Chat, Phillipe Geluk
Tout les dopés sont égaux, mais certains plus que d'autres.

When Nothing goes rigth, go left...

Image
Avatar de l’utilisateur
Nlet
Animateur Graph
Messages : 1620
Inscription : 15 août 2013, 14:40
Equipe Préférée : Equipe Cycliste de l'Armée de Terre

Re: Auber93 : Circuit des Ardennes [P.77]

Message par Nlet » 12 févr. 2015, 17:59

Je n'ai pas l'habitude de commenter la partie récit, mais c'est surtout pour un truc stratégique:
Pourquoi Théo Vimpère roule t-il avec le peloton dans sa roue sachant que son leader est devant et que leur principal adversaire est dans sa roue? :mrgreen:

Très bien récité sinon, comme d'hab.
PCM France déménage, c'est ici maintenant que ça se passe! http://www.legruppetto.com/forum/index.php
Avatar de l’utilisateur
P L
Messages : 618
Inscription : 09 janv. 2012, 19:00
Equipe Préférée : Tinkoff - Saxo
Localisation : Manche

Re: Auber93 : Circuit des Ardennes [P.77]

Message par P L » 13 févr. 2015, 09:44

Et bien niveau suspens on a été servi, superbe victoire de ta part ;)
Avatar de l’utilisateur
Hincapie
Hinca'papy
Messages : 1981
Inscription : 13 févr. 2012, 17:43
Equipe Préférée : BMC Racing Team
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Auber93 : Circuit des Ardennes [P.77]

Message par Hincapie » 13 févr. 2015, 12:20

Dans la mesure où tu récites toutes les étapes, ce pavé est raisonnable. :mrgreen:
Alors, ça fait quoi de gagner? Sans parler que Drujon, leader et vainqueur... ça donne tout de suite une idée de la concurrence. :mdr:
"On se croirait dans la chambre stérile d’un asile d’animaux, c’est très douteux."

Mon récit avec l'équipe Ag2r-La Mondiale !

Award 2012 du meilleur réciteur à l'anglaise !
Elu récit du mois de décembre 2012 !
Award 2014 de l'anim' qui n'en fout pas une !
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »