[PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 66 : GORKA IZAGIRRE

Modérateur : Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 43 : ANDREY AMADOR

Message par Pink Panda » 06 oct. 2015, 13:18

56" sur un chrono par équipe de 18km, au vue de ton effectif, c'est difficile de faire faire mieux :mdr:
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 6 : ARTHUR VICHOT SUPERSTA

Message par Calisto » 06 oct. 2015, 22:23

MATTEO TRENTIN
11. Rigoberto Uran
12. Maxime Bouet
13. Mark Cavendish
14. David De La Cruz
15. Michal Golas
16. Fabio Sabatini
17. Mattéo Trentin
18. Guillaume Van Keirsbulck
19. Julien Vermote

Cela s'annonce orageux... Rigoberto Uran était déjà vexé de voir une équipe aligné essentiellement autour de Mark Cavendish. Seul David De La Cruz et Maxime Bouet ont les qualités requises pour l'épauler en montagne. Et encore, pas longtemps... Pas de Gianluca Brambilla, Pieter Serry ou Carlos Verona mais des rouleurs comme Golas et Vermote, et des poissons pilotes, comme Van Keirsbulck et comme moi. Cela ne s'est pas arrangé lors du CLM/équipe dans lequel Cavendish n'a passé absolument aucun relai avant de se laisser décrocher.


Tour D'Italie : Étape 2

Image

Le premier attaquant de ce Giro s'appelle Maciej Bodnar (Tinkoff). Il va emmener dans sa roue Lars Bak (Lotto), Aleksijs Saramotins (IAM), Jos Van Emden (LottoNL), Brett Lancaster (Orica) et Johannes Frohlinger (Giant). Maxime Bouet et Julien Vermote, avec quelques Lampre de Sacha Modolo ont ramené le groupe, sauf Lancaster qui repart seul.
Un groupe de contre va revenir avec Matthias Brandle (IAM), Sean De Bie (Lotto), Alexandr Kolobnev (Katusha), Fabio Silvestre (Trek) et Dylan Van Baarle (Cannondale), le maillot blanc. Malgré leur bonne volonté, ils vont aussi être repris dans la petite ascension du Testico en début de course.
S'en suit une grosse accalmie, il faudra attendre une dizaine de kilomètres avant que Alexander Kolobnev retente sa chance.

Dans la descente, chute de Laurenzo Manzin (FDJ) en compagnie de deux anciennes gloires du cyclisme italien Ivan Basso (Tinkoff) et Alessandro Petacchi (Southeast). Gros coup dur pour le sprinter transalpin qui après quelques efforts, ne pourra pas continuer la course, fort moment d'émotion pour celui qui voulait faire honneur pour son dernier Giro. Le cyclisme est un sport cruel, voilà comment se termine la carrière de mon idole de jeunesse : les larmes et le sang qui coulent sur le bitume.

Pour en revenir à la course, Alexander Kolobnev restera seul en tête. Les Cannondale du maillot rose vont contrôler. L'écart étant assez faible, Tiziano Dall'Antonia (Androni) tente de revenir seul.

Une nouvelle chute. Des équipiers au sol.... Michal Golas (Etixx) chute et entraine ses équipiers David De La Cruz et Julien Vermote, mais aussi Joaquim Rodriguez (Katusha), Diego Ulissi (Lampre), Damiano Caruso (BMC), Dario Cataldo (Astana), Andrey Amador, John Gadret et Juan José Lobato (Movistar), Vasil Kiryienka (Sky), Ramunas Navardauskas (Cannondale), Jurgen Van Den Broeck (Lotto Soudal), Nikias Arndt (Giant) et Romain Sicard et Enrique Sanz (Euskaltel). Golas, Vermote, Sanz et Kiryienka les plus touchés. Nos deux machines à rouler hors service... Il va falloir compter sur l'aide des adversaires...

Devant, Dall'Antonia tente de se jouer de Kolobnev pour les points de la montagne, mais le russe est plus fort et plus malin, il sera le premier maillot bleu ! Ce duo sera repris à 20 kms de l'arrivée. Il y aura un accrochage dans le final encore avec pas moins de 4 FDJ avec Kenny Elissonde, Anthony Roux, Laurenzo Manzin et Murilo Fischer (FDJ) ainsi que Simon Clarke (Orica) Alex Dowsett et Roy Curvers (Giant). Alors que les Lampre ont assuré l'essentiel de la poursuite, les Etixx embrayent dans les 10 derniers kms. Dans le dernier km, les Trek font leur apparition et parviennent à prendre de vitesse les Etixx. A mon tour de jouer Un très beau duel entre Matteo Trentin (Etixx) et Fabio Felline (Trek) pour le placement de leur sprinter. Je n'arrive pas à le rattraper totalement, il faut que je le déborde ! Seulement, Cavendish se découvrira trop tôt. Il se fera devancer par Giacomo Nizzolo (Trek) qui signe sa première victoire sur un Grand Tour ! Sacha Modolo '(Lampre) sautera sur la ligne Cavendish qui s'est légèrement relevé lorsque la victoire lui était impossible.

Parmi les bons grimpeurs, les français Romain Sicard (Euskaltel) et Kenny Elissonde (FDJ) terminent attardés.


La journée des oranges a été plus que moyenne. Enrique Sanz souffre du genou tandis que Romain Sicard a un coude douloureux... Pablo Urtasun termine à une belle 8eme place Rien à signaler d'autre.


Étape 2

1)Giacomo Nizzolo (Trek)
2)Sacha Modolo (Lampre)
3)Mark Cavendish (Etixx)
4)Elia Viviani (Sky)
5)Barry Markus (LottoNL)
6)Daryl Impey (Orica)
7)Nikias Arndt (Giant)
8)Pablo Urtasun (Eusktalel)
9)Marco Haller (Katusha)
10)Fabio Felline (Trek) t.m.t.

Général

1)Andrew Talansky (Cannondale)
2)Dylan Van Baarle (Cannondale)
3)Ryder Hesjedal (Cannondale)
4)Ramunas Navardauskas (Cannondale)
5)Moreno Moser (Cannondale)
6)Leopold Konig (Sky)
7)Richie Porte (Sky)
8)Kanstantsin Siutsou (Sky)
9)Wouter Poels (Sky) t.m.t.
10)Vasil Kiryienka (Sky) à 2"

100)Pablo Urtasun (Euskaltel) à 56"

Points : Giacomo Nizzolo (Trek)
Montagne : Alexander Kolobnev (Katusha)
Jeune : Dylan Van Baarle (Cannondale)

Le prochain sprint, j'emmènerai Mark à la victoire
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 43 : ANDREY AMADOR

Message par Calisto » 06 oct. 2015, 22:24

Pink Panda a écrit :56" sur un chrono par équipe de 18km, au vue de ton effectif, c'est difficile de faire faire mieux :mdr:
C'est clair, sans Zubeldia, je perdait peut être 30 secondes de plus
Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 44 : MATTEO TRENTIN

Message par Pink Panda » 06 oct. 2015, 22:29

8ème avec Urtasun sur un sprint du Giro.. C'est magnifique :D
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 6 : ARTHUR VICHOT SUPERSTA

Message par Calisto » 08 oct. 2015, 07:36

PAOLO TIRALONGO
21. Fabio Aru
22. Valerio Agnoli
23. Dario Cataldo
24. Andreau Guardini
25. Tanel Kangert
26. Luis Leon Sanchez
27. Michele Scarponi
28. Paolo Tiralongo
29. Liewe Westra

Dario Cataldo avait passé une nuit blanche. Son bras le brulait énormément suite à sa chute hier. Les aléas du cyclisme, mais tant que Fabio ira bien, ça ira. Paolo Tiralongo disputait son dernier Giro avant une retraite bien mérité, mais cela ne veut pas dire qu'il était venu en touriste. Il avait bien l'intention de tout faire pour mener son jeune leader à la victoire. Paolo était un coureur simple mais respecté, un travailleur de l'ombre et un bon grimpeur. Il avait servi beaucoup de grands leaders, à commencer par le charismatique Michele Bartoli pour finir avec l'attachant Fabio Aru. Malgré tout affection qu'il portait pour Fabio Aru, il restait un homme d'Alberto Contador, son exemple et un excellent ami. Il lui avait offert une étape du Giro alors qu'il ne courrait plus dans son équipe et cela, il ne l'oublierait jamais. Paolo lui avait rendu la pareille sur la Vuelta 2012 où il lui avait filé un petit coup de pouce. Il est au service aussi de Vicenzo Nibali, un coureur dont il avait pris son caractère distant comme une forme d'arrogance, mais qui est en réalité une forme de timidité. Vicenzo était un homme discret voire totalement effacé, sauf lorsqu'il chevauche son vélo où il devient un homme totalement différent. Il appréciait aussi ce coureur. Puis il y'avait Damiano Cunego... Disons qu'il avait ses qualités aussi.

Pour son dernier Tour d'Italie, il assurera un rôle de mentor conjointement avec Michele Scarponi auprès de Fabio Aru. Si Cataldo récupère, il pourra être très utile, tout comme Liewe Westra, Tanel Kangert et Luis Leon Sanchez, des bêtes à rouleur que ce soit sur la plaine ou dans les cols


Tour D'Italie : Étape 3

Image

Matthias Brandle (IAM) a contracté un virus, est annoncé non partant.

Cheng Ji (Giant) accélère. Derrière, Matteo Busato (Southeast), Branislau Samoilau (CCC), Andrea Bisolti (Nippo) et Anthony Roux (FDJ), Vicente Reynes (IAM) et le maillot blanc Dylan Van Baarle (Cannondale) font l'effort pour revenir sur le chinois. Ce groupe de contre sera repris et Maarten Tjallingi (LottoNL) part à son tour.
Chute de Domenico Pozzovivo (AG2R) dans la première descente, il entraine le jeune Sondre Holst Enger (IAM).
Pendant ce temps Tjallingi rejoint Ji. Un trio se redétache avec Roux, Samoilau et Alessandro De Marchi (BMC). Encore une fois, ce trio est repris. Les AG2R derrière mènent la chasse pour ramener Pozzovivo dans le peloton. Vers le sommet de la première difficulté répertorié, Alexander Kolobnev (Katusha) accélère pour son maillot du grimpeur, Samoilau et Roux, intenables, repartent avec
Van Baarle. Devant Ji se fait lâcher par le hollandais, et Kolobnev le sautera pour les points ! Les hommes derrière seront repris ainsi que Kolobnev qui se relève.
Dans la descente qui suit, chute de Maxime Bouet (Etixx). Il emmène au tapis son coéquipier Fabio Sabatini, mais aussi Tejay Van Garderen (BMC), Wouter Poels (Sky), Manuele Boaro (Tinkoff), Diego Ulissi (Lampre), Yuri Trofimov et Marko Haller (Katusha), Moreno Moser (Cannondale), Matteo Busato (Southeast), Rafael Andriotto (Androni) et Michele Scarponi (Astana). Malheureusement pour le vétéran italien, son tibia est touché il ne pourra pas repartir. Quel coup dur pour nous... Rétablis toi bien mon ami...
Dans les longs faux plat, Cheng Ji sera de nouveau lâché et il sera lui aussi repris par le peloton. Les moins bons grimpeurs se font distancer sur des passages pas forcément difficiles. Les blessés aussi tels que Romain Sicard (Euskaltel), Kenny Elissonde (FDJ) et Vasil Kiryienka (Sky). Tjallingi est lui aussi repris alors que l'on a pas encore atteint la mi course. Matteo Busato attaque de nouveau dans la descente avant la dernière ascension. Sans succès.
Nouvelle chute encore une fois avec les 2 Alessandro Bisolti et Malaguti (Nippo), Barry Markus (LottoNL), Manuel Belletti (Southeast), Sondre Holst Engen (IAM), Cheng Ji (Giant), Maarten Wynants (Etixx) et Tiziano Dall'Antonia (Androni).
Maxime Monfort (Lotto) tente sa chance à son tour. Il parvient à prendre une minute avant le pied de l'ascension. Dans l'ascension, des nouveaux lâchés tels que Dario Cataldo, souffrant de sa chute de la veille. Notre équipe s'affaiblit de minute en minute.. Parmi les Euskaltel, Romain Sicard, Ruben Perez et Enrique Sanz sont lâchés.
Dans la descente, chute de David Lopez (Euskaltel), Nikolai Mihaylov (CCC), Ruben Fernandez (Movistar), Sergiy Lagutin (Katusha), Michael Helpburn (Orica) et encore Barry Markus (LottoNL) qui cette fois ci ne se relèvera pas. Monfort sera repris à 10 km de l'arrivée. Alors que le peloton fait le point pour savoir ou en sont les principaux sprinters, Pablo Urtasun et Haimar Zubeldia vont profiter d'un rond point mal aiguillé pour prendre quelques dizaine de mètres. Une poursuite désorganisé se mettra en place, mais le duo tiendra bon. Pablo Urtasun, pour sa dernière année chez les pros s'offre sa plus belle victoire de sa carrière devant Zubeldia. Dylan Van Baarle prend le maillot à son coéquipier Talansky (Cannondale).


Étape 3

1)Pablo Urtasun (Eusktalel)
2)Haimar Zubeldia (Euskaltel)

3)Sacha Modolo (Lampre)
4)Fabio Felline (Trek)
5)Arnaud Demare (FDJ)
6)Daryl Impey (Orica)
7)Chris Sutton (Sky)
8)Nikias Arndt (Giant)
9)Elia Viviani (Sky)
10)Fracesco Gavazzi (Southeast) t.m.t.


Général

1)Dylan Van Baarle (Cannondale)
2)Andrew Talansky (Cannondale)
3)Ramunas Navardauskas (Cannondale)
4)Ryder Hesjedal (Cannondale)
5)Moreno Moser (Cannondale)
6)Leopold Konig (Sky)
7)Richie Porte (Sky)
8)Kanstantsin Siutsou (Sky)
9)Wouter Poels (Sky) t.m.t.
10)Joseph Dombrowski (Cannondale) à 6"

74)Pablo Urtasun (Euskaltel) à 46"

Points : Sacha Modolo (Lampre)
Montagne : Maxome Monfort (Lotto)
Jeune : Dylan Van Baarle (Moreno Moser(Cannondale))

En espérant que Fabio Aru (Astana) soit épargné des malheurs le plus longtemps possible
Avatar de l’utilisateur
Pink Panda
Groupie Coréenne
Messages : 4039
Inscription : 02 juil. 2011, 18:23
Equipe Préférée : Euskaltel - Euskadi
Localisation : Derval (44)

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 45 : PAOLO TIRALONGO

Message par Pink Panda » 08 oct. 2015, 11:06

Mais je dis bravo ! Urtasun qui remporte une étape d'un GT :mrgreen:
Ou alors c'est la seconde place de Zubeldia qui me fait le plus rire. Le faire gagner aurait encore été plus magique :mdr:
Qu'est ce qu'il y a comme chutes :shock:
Image
♪♫ Pink Panda, Queen & Sone in my free time ♫♪ Kpop and KDrama are my drug ‼ Image Image
♫♪ Do you remember uril bichudeon taeyang
Neolpgo pureun bada machi eojecheoreom
Sigani meomchwobeorin gieok geu soge ♪♫
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 45 : PAOLO TIRALONGO

Message par Calisto » 08 oct. 2015, 20:49

Pink Panda a écrit :Mais je dis bravo ! Urtasun qui remporte une étape d'un GT :mrgreen:
Ou alors c'est la seconde place de Zubeldia qui me fait le plus rire. Le faire gagner aurait encore été plus magique :mdr:
Qu'est ce qu'il y a comme chutes :shock:
Merci, c'est vrai que c'est pour le moins ... inattendu :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 45 : PAOLO TIRALONGO

Message par Nephilim66 » 09 oct. 2015, 07:50

Mince! Tu as gagné LBL avec Sanchez ! bravo!
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 45 : PAOLO TIRALONGO

Message par Calisto » 09 oct. 2015, 17:40

Nephilim66 a écrit :Mince! Tu as gagné LBL avec Sanchez ! bravo!
Merci :biggrin:
Calisto
Messages : 470
Inscription : 29 mai 2014, 22:09

Re: [PCM 2015 Euskaltel] Chapitre 6 : ARTHUR VICHOT SUPERSTA

Message par Calisto » 10 oct. 2015, 10:21

PURITO
31. Joaquim Rodriguez
32. Sergey Chernetskiy
33. Jacopo Guarnieri
34. Marco Haller
35. Alexandr Kolobnev
36. Sergey Lagutin
37. Alexander Porsev
38. Yuri Trofimov
39. Alexey Tsatevitch

Joaquim Rodriguez était concentré. Il venait sur ce Giro pour le gagner et il sait que c'est surement sa dernière chance de sa carrière de pouvoir inscrire son nom sur le palmarès d'un GT. L'âge va finir par me rattraper. Il était un peu déçu de l'équipe aligné, pas suffisamment forte pour l'accompagner vers les sommets. A vrai dire, cette équipe aurait été parfaite pour Alaxander Kristoff, une ribambelle de poissons pilote mêlé à des hommes d'expérience et un unique grimpeur histoire de ne pas disparaitre en montagne en la présence de Yuri Trofimov (Katusha). Je ferai avec... Cette étape était la première pouvant éliminer les hommes en manque de condition. Elle lui convenait même si le sommet de la dernière côte était à 11 kms du sommet. Trop loin de l'arrivée pour attaquer, Purito prenait des risques calculés, surtout sur un GT où le moindre effort superflu comptera en 3eme semaine.


Tour D'Italie : Étape 4

Image

Alessandro De Marchi (BMC) est non partant pour cette étape

Les premiers courageux de cette étape se nomment Alessandro Malaguti (Nippo), Anthony Roux (FDJ), Jos Van Emden (LottoNL), Nikolay Mahaylov (CCC) et Jackson Rodriguez (Androni). Malheureusement pour ces deux derniers, ils se feront reprendre.
A 2 kms du sommet de la première ascension, Maxime Monfort (Lotto) sort pour récupérer des points. Il parviendra à rejoindre les attaquants et passera en seconde position derrière Anthony Roux qui avait pris quelques dizaines de mètres sur les autres.
Cette échappée se développe et la course se calme jusqu'au ravito où une grosse chute de Johan Van Summeren (AG2R) va entrainer du monde au sol. Tejay Van Garderen, Peter Stetina et Ben Hermans (BMC), Davide Rebellin (CCC), Stef Clement (IAM), Nelson Oliveira (Lampre), Emanuele Sella (Androni), Kenny Elissonde (FDJ), Francisco Ventoso (Movistar), Zico Waeytens et Johannes Frohlinger (Giant), Elia Favilli et Francesco Gavazzi (Southeast). Les plus touchés sont Francesco Gavazzi et surtout Emanuele Sella qui abandonnent. Une véritable faucheuse s'abat sur les anciennes gloires du cyclisme italien avec les abandons de Alessandro Petacchi et Michele Scarponi sur les deux étapes précédentes. Matteo Busato et Kenny Elissonde sont repartis, mais semblent souffrir. Quelle poisse pour le jeune coureur français qui avait déjà sévèrement gouté le bitume sur la 2eme étape.
Les Katusha et les Etixx mènent la poursuite. Ne laissons pas l'échappée prendre trop de champ. Devant, Jos Van Emden disparait définitivement. Ce n'était peut être pas le candidat idéal à envoyer sur un tel profil chez les LottoNL. Lors de la deuxième ascension, Maxime Monfort, de loin le meilleur grimpeur sur le papier part seul. Les autres seront tous repris un par un.
Première petite sensation, alors que l'on a même pas abordé la dernière ascension, Alexandre Geniez (FDJ) est mis en difficulté ! Quelle déception ! Dans la descente précédant la dernière ascension, Joaquim Rodriguez (Katusha) chute. Richie Porte, Peter Kennaugh et Kastantsin Siutsou (Sky), Robert Gesink (LottoNL), Haimar Zubeldia (Euskaltel), Rafael Valls (Lampre), André Cardoso (Cannondale), Ruben Fernandez (Movistar), Magnus Cort Nielsen (Orica) seront aussi touchés par cette chute. Joaquim Rodriguez est en sang, il est attendu par ses coéquipiers. Il souffre de sa chute et il sait au fond de lui que le calvaire va commencer. J'ai sacrifié les ardennaises pour arriver en condition idéale pour le Giro, et tout fout le camp à cause de ça ? C'est trop injuste Wouter Poels (Sky) et Steven Kruijswijk (LottoNL) se laissent décrocher aussi pour les grands noms afin de ramener leur leader respectif. Malheureusement pour tout ce monde, la course est déjà lancée.
Dès le pied de la dernière bosse, Ivan Basso (Tinkoff) est laché alors que Maxime Monfort possède 1'10 d'avance. Rigoberto Uran (Etixx) sera le premier à placer une attaque. Derrière, confirmation que Purito est touché, alors que Kennaugh, Porte et Gesink recollent, Purito ne parvient pas à suivre son coéquipier Trofimov et se même dépassé par David De La Cruz (Etixx) ! Frustré, frustré , frustré, frustré !. Kruiswijk et Poels sont sur ses talons, mais ne relaient pas.
Devant, Leopold Konig (Sky) est le premier à rentrer sur Uran. Il joue sa course perso sans se préoccuper de son leader qui revient, mais qui doit remonter chaque cassure. Derrière le duo Uran-Konig, les coureurs se rapprochent un par un, mais sans parvenir à rentrer, à commencer par le 2eme du général Andrew Talansky (Cannondale), puis Fabio Aru, Mikel Landa, Roman Kreuziger et Domenico Pozzovivo. Cette petite bosse est en train de faire très mal, mais une petite accalmie va permettre à Rafal Majka, Andrey Amador et Mikel Nieve de revenir sur le groupe des poursuivants.
Le groupe des autres outsiders est un peu plus loin, dans lequel il manque tous les coureurs pris dans la chute. Maxime Monfort sera repris au sommet par Uran et Konig. Pozzovivo parti en contre n'est pas loin. Landa un peu plus.
Dans la descente, Maxime Monfort, fatigué, sera laché tandis que Pozzovivo parviendra à recoller. Landa et Monfort se font rattraper par le groupe Aru. Celui ci compte le retour de 2 duos d'équipiers : Damiano Caruso et Tejay Van Garderen (BMC), et plus surprenant, le revenant Ruben Plaza et Diego Ulissi (Lampre). Vers la fin, Carlos Betancur (AG2R) va revenir. Dans le sprint à 3, Leopold Konig est le plus fort et l'emporte ! Et si c'était lui le réel leader de la Sky. Richie Porte (Sky), Robert Gesink (LottoNL) et Ryder Hesjedal (Cannondale) ont perdu près de 3'30. Pour le canadien, il semblerait qu'il ait été un peu trop juste, mais on sait qu'il performe devantage en 3eme semaine. Quant à Joaquim Rodriguez (Katusha) il termine à plus de 5 minutes et a perdu toute chances de victoires. Il va me falloir une bonne bière pour oublier tout ça.
A noter aussi le hors-délai de Greg Henderson (Lotto).


Étape 4

1)Leopold Konig (Sky)
2)Domenico Pozzovivo (AG2R)
3)Rigoberto Uran (Etixx)
4)Andrey Amador (Movistar) à 51"
5)Andrew Talansky (Cannondale)
6)Rafal Majka (Tinkoff)
7)Ruben Plaza (Lampre)
8)Mikel Landa (Euskaltel) à 1'20
9)Roman Kreuziger (Tinkoff)
10)Carlos Betancur (AG2R) t.m.t.


Général


1)Leopold Konig (Sky)
2)Domenico Pozzovivo (AG2R) à 18"
3)Rigoberto Uran (Etixx) à 30"
4)Andrew Talansky (Cannondale) à 51"
5)Rafal Majka (Tinkoff) à 1'17
6)Ruben Plaza (Lampre) à 1'19
7)Tejay Van Garderen (BMC) à 1'36
8)Fabio Aru (Astana) à 1'37
9)Andrey Amador (Movistar) à 1'42
10)Carlos Betancur (AG2R) à 1'44

15)Mikel Landa (Euskaltel) à 2'24

Points : Sacha Modolo (Lampre)
Montagne : Maxome Monfort (Lotto)
Jeune : Fabio Aru (Astana)
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »