Team Pilot-SwissLife 2016 [Tour de FRANCE - E20]

Modérateur : Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Les cadors du peloton en 2016

Message par Nephilim66 » 25 juin 2015, 13:03

Les cadors du peloton en 2016 :
Qui sont-ils  2016 ?

Les Meilleurs Flandriens:
Sur le papier et depuis plusieurs années: Cancellara... Son seul point faible, une arrivée au sprint qui peut être favorable à ses outsiders directs dont le principal est certainement Geraint Thomas.
Mais aussi: Tom Leezer, Matti Breschel ou Lars Boom.
A ne pas sous-estimer non plus des hommes comme Offredo, Langeveld, Van Avermaet ou Gilbert, qui s'ils passent un peu moins bien les pavés ont des qualités annexes qui peuvent leur permettre de jouer la victoire. A noter en cas d'arrivée massive, quelques sprinteurs comme Cavendish, très à l'aise sur les pavés depuis 2 saisons.

Cependant, cette année, l'équation est un peu plus complexe car c'est en fait trois gros duos qui risquent de s'opposer :
- le duo de chez Seagasus Sea Sports(anciennement SKY) Geraint Thomas épaulé par Matti Breschel pourrait bien faire chuter Spartacus.
- Cancellera (Mapei) n'est cependant pas démuni d'équipier puisqu'il pourra compter sur Offredo.
- En embuscade, le duo de chez Bank ZBG, Lars Boom et Phillipe Gilbert, pourrait faire très mal.

Ce qui laisse un Tom Leezer un peu esseulé mais à ne pas oublier...
Les coureurs de Chrono:
- Fabian Cancellera et Tony Martin sont les deux spécialistes de la discipline avec un avantage au premier sur le tout plat et un autre au second si c'est un peu plus accidenté.
Parlons donc plutôt des outsiders:
- EBH : Si les deux maîtres de la spécialité ont un jour sans, celui-ci à toutes ses chances de gagner. Sur un profil très plat ou avec des descentes un peu technique, il aurait même tendance à avoir l'avantage sur Tony Martin.
- L.L Sanchez et Thomas Löfkvist: Voilà deux hommes à l'aise sur tous les types de terrains. Avantage au Suédois sur les longs chronos et à l'espagnol sur les plus courts. Sur un profil très accidenté, les talents de descendeurs de l'espagnol pourrait aussi faire la différence.
- Taylor Phinney: le jeune américain, semble peut-être promis à un bel avenir s'il arrive à sortir de l'ombre de ces 2 aînés. C'est un vrai métronome mais il a (encore?) du mal à gérer les changements de rythmes et les différents profils ce qui le fait souvent échouer au pied des podiums.
- Timofey Kritskiy: il vient de fêter ses 30 ans et sans avoir connu une progression fulgurante, il grapille chaque année quelques secondes aux favoris de la spécialité. Sur un profil plat, il peut créer la surprise! A noter sur le même type de profil, le spécialiste australien de la piste, Cameron Meyer.
- Roman Kreuziger: s'il est un peu en dessous des meilleurs sur des étapes plates, c'est l'ultra favori des contre-la-montre à fort dénivelé. A noter en outsider sur le même genre de profil Peter Velits, ou encore Jérôme Coppel.
A suivre...
Nef66, Journaliste/Blogueur sportif.
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Les cadors du peloton en 2016

Message par Nephilim66 » 25 juin 2015, 13:46

Les cadors du peloton en 2016 :

Les Meilleurs Puncheurs:
Phillipe Gilbert ou Peter Sagan ? Le premier est le plus rapide sur les bosses, le second a révolutionné le monde des puncheurs en montrant des capacités de sprinteur inégalé chez ce type de coureur. Faites votre choix!

Jérôme Bullo C'est certainement le 3ème meilleur puncheur au monde. Il lui manque des qualités de sprinteur pour pouvoir faire jeu égal avec les deux premiers mais finalement, c'en est presque plus intéressant car il oblige ses 2 aînés à se découvrir beaucoup plus tôt, favorisant une course de mouvement souvent plus intéressante pour le public.

Poels : Il a énormément progressé en 2015 et s'il semble un peu moins véloce dans les purs vallons que le trio de tête, c'est peut-être le plus physique! Son atout maître: il est bien meilleur grimpeur que le trio de tête ce qui peut lui permettre lui de faire parler parler son punch sur n'importe quel relief.

Bauke Mollema: En forme, il pourrait venir tenir tête au trio de tête, malgré son physique un peu juste pour les classiques les plus longues. Comme Poels, c'est aussi un excellent grimpeur.

Anthony Roux: J'en reparlerais plus tard il faut citer cette homme car hormis Sagan , aucun ne possède sa pointe de vitesse et il est capable de suivre les meilleurs sur les petites bosses.

Dès que la route s'escarpe un peu plus, il ne faut pas oublier les autres grimpeurs qui peuvent puncher comme Andy Schleck et Thibaud Pinot dont l'accélération dévastatrice peut faire des ravages malgré une pointe de vitesse inférieure. On cite encore une fois Andy Schleck, mais malgré ses qualités indéniables, cela fait plusieurs années qu'il n'a pas fait de très bons résultats.

A noter aussi des coureurs plus complets comme :
Gesink et Kreuziger ou encore Fulgsang, Taaramäe, Nieve qui peuvent venir contrecarrer les plans des purs puncheurs s'ils ne sont pas décrochés.

Les Meilleurs Sprinteurs:
Cavendish (Team Plakosmith): 31 ans
+: le plus véloce, capable de sprinter à son maximum sur une très longue distance, le plus endurant des sprinteurs du peloton
-: la moindre bosse peut lui être fatale. Pas de gros train pour l'accompagner.

Michael Matthews (Rabobank) : 26 ans
+: Une équipe de sprinteurs: Si ceux-là arrivent à s'entendre, la Rabo a tout simplement le meilleur train au monde!
- : Difficile d'en trouver un, si ce n'est qu'il est un poil en dessous du Cav... Mais il arrive à passer quelques bosses.

Tyler Farrar (Bank ZBG) : 32 ans
+: La meilleure écurie du peloton se doit d'avoir un gros train: Feillu, Modolo, Oss et le vétéran Bennati.
- : Même si sa pointe de vitesse est excellente, il est physiquement un peu juste par rapport aux meilleurs du peloton, ce qui peut le pénaliser surtout sur les étapes les plus longues. Les bosses.

Matthew Goss (Team Peugeot-Auchan) : 30 ans
+ : Gros physique. Sa capacité exceptionnelle à passer les bosses lui permet même parfois d'aller concurrencer les puncheurs sur leur terrain.
-  : Pas de gros train.

Pour compléter le TOP 10 des hommes les plus rapides du peloton, on retrouve:
Howard (HTC): Moins véloce que les meilleurs, mais son équipe à un bon train . C'est un des favoris pour les arrivées plates.

Dehaes (Cofidis Credit en Ligne): Comme Howard, un des meilleurs sur le plat mais il n'a pas vraiment de train à sa disposition.

Feillu (ZBG) : Le deuxième gros sprinter de chez bank ZBG. Moins véloce que le top 4, il complète très bien Farrar puisqu'à la différence de son coéquipier, il passe très bien les bosses. Un des favoris pour les finish sur les étapes accidentés.

Boassen Hagen (Mapei): Un peu moins rapide que ces adversaires mais ses qualités annexes en font un très gros outsider et Mapei est capable de mettre à sa disposition un train très correct. De plus, il est à l'aise sur tous les types d'arrivées. C'est même le favori pour les arrivées en descente.

Pour terminer ce TOP 10, on retrouve 2 hommes de la Rabobank , qui se permet donc le luxe d'avoir dans son effectif 3 des 10 hommes les plus rapides.
Appollonio: Matthews en un peu moins rapide.
J.J Rojas: C'est un espagnol et les bosses ne lui font pas peur. Avec Feillu, c'est un adversaire direct de Goss.
Si on élargit au TOP 25, ce chiffre hallucinant monte à 6 ou 7 des hommes les plus rapides du peloton: Matthews, Rojas, Appollonio, Degenkolb, Hutarovitch, Lightart, Guarnieri, Bole.

A ne pas sous estimer aussi, des coureurs comme Sagan ou Van Avermaet qui malgré une pointe de vitesse légèrement inférieure ont des grosses qualités physiques et de polyvalence qui peuvent faire la différence en fin d'étape surtout si celle-ci présente quelques difficultés. Modolo s'est aussi souvent illustré dans le passé sur des étapes difficiles avec des finishs en côte ou descendant.
A suivre...
Nef66, Journaliste/Blogueur sportif.
Avatar de l’utilisateur
Hincapie
Hinca'papy
Messages : 1981
Inscription : 13 févr. 2012, 17:43
Equipe Préférée : BMC Racing Team
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Hincapie » 25 juin 2015, 14:18

Sympas ces bilans pour savoir où en sont les meilleurs.
Aaaah PCM 11 8-) ... je le regrette ce jeu... chez moi aussi, à l'époque, Thomas était en passe de devenir l'un des meilleurs flandriens. Par contre, je ne m'y reconnais pas dans les sprinteurs... où en étaient Kittel et Degenkolb?
"On se croirait dans la chambre stérile d’un asile d’animaux, c’est très douteux."

Mon récit avec l'équipe Ag2r-La Mondiale !

Award 2012 du meilleur réciteur à l'anglaise !
Elu récit du mois de décembre 2012 !
Award 2014 de l'anim' qui n'en fout pas une !
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Nephilim66 » 25 juin 2015, 15:14

Hincapie a écrit :Sympas ces bilans pour savoir où en sont les meilleurs.
Aaaah PCM 11 8-) ... je le regrette ce jeu... chez moi aussi, à l'époque, Thomas était en passe de devenir l'un des meilleurs flandriens. Par contre, je ne m'y reconnais pas dans les sprinteurs... où en étaient Kittel et Degenkolb?
J'ai coché l'option "Aléatoire" en créant ma DB et ils en ont subit les conséquences négatives :mrgreen:
Degenkolb, ca va encore. Ca peut être un outsider quand il ne fait pas le lanceur.
Mais Kittel ne peut servir au mieux qu'à être un lanceur et le pauvre Greipel, lui, est juste nul :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Charvalos
Messages : 1527
Inscription : 25 août 2012, 12:40
Pays : Suisse
Equipe Préférée : IAM

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Charvalos » 25 juin 2015, 15:30

Il a combien en sprint, Thomas, pour dire qu'il peut battre Cancellera dans ce domaine-là ?
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Nephilim66 » 26 juin 2015, 06:51

Charvalos a écrit :Il a combien en sprint, Thomas, pour dire qu'il peut battre Cancellera dans ce domaine-là ?
Je ne sais plus exactement, au dessus de 70 c'est sur, genre 72-73 soit un peu moins que GVA ou Breschel mais au moins 5 de plus que Cancellara qui de mémoire doit être dans les 66.
Dernière modification par Nephilim66 le 26 juin 2015, 07:36, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Les cadors du peloton en 2016

Message par Nephilim66 » 26 juin 2015, 07:35

Les cadors du peloton en 2016 :

Les Meilleurs Grimpeurs : 2016, Peut-être une année charnière ?
Le moins que l'on puisse dire c'est donc que la physionomie du peloton a en quelques années énormément changé, laissant la place aux lieutenants.
Chez les purs grimpeurs, Andy Schleck est... était??? le meilleur et le double vainqueur du TDF 2013/2014 l'a montré à bien des occasions. Hélas,  son caractère et ses résultats en dent de scie l'ont conduit à se retrouver depuis 2015 sans équipe. En effet, malgré son talent, la HTC a préféré continuer à travailler avec Rui Costa et Peter Velits, 2 hommes qui ne sont pas des purs grimpeurs mais qui sont bien plus complets.
Exit aussi, la légende El Pistolero, qui se sentant sur la pente descendante a finalement pris sa retraite en 2014. Puisqu'on parle des Espagnols, c'est d'ailleurs une vraie traversée du désert pour ces derniers, puisque Purito et Valverde ne sont d'ailleurs plus que les ombres d'eux-même. Leur retraite semble également inévitable. Seul Egoitz GARCIA ETXEGUIBEL et Nieve sauve un tant soit peu la mise, mais seront-ils assez costaud pour décrocher un jour une grande victoire?
Côté italien, Nibali, un des meilleurs descendeurs du peloton et qui pensait-on avait ses plus belles années devant lui, a préféré faire une pause dans sa carrière. 2016 marque sa 3ème saison sabbatique. A 32 ans, on commence à se demander s'il reviendra un jour.

1. Roman Kreuziger (ZBG): En l'absence des 3 cités ci-dessus, et même si ce n'est pas un pur grimpeur, c'est logiquement le tchèque qui a imposé SA loi en 2015 en montagne. Ses détracteurs diront qu'il n'a à juste raison pas le panache d' El Pistolero, car en effet il ne possède pas le secret des attaques incisives de son ainé, mais en attendant, il distance tout le monde... au train...

Jakob Fuglsang (Euskaltel Euskadi): On essaye vainement de chercher des puristes de la grimpe chez les meilleurs en montagne mais décidément, c'est difficile et bien dommage. Celui qui s'en rapproche le plus, c'est finalement le danois, qui est le seul à être capable de placer de véritables attaques en montagne. C'est aussi le meilleur descendeur chez les hommes forts des hautes cimes. Affranchi de son statut de lieutenant de Luxe XXL en signant un contrat de leader chez les basques, il a pu montré toute l'étendu de ses capacités en 2015. Jakob est devenu "LE" symbole de l'ouverture de l'équipe orange à l'internationale, il y est d'ailleurs ironiquement "LE" seul.

Robert Gesink (RAB) complète le trio de tête. Après avoir surmonté ses problèmes de coeur, le néerlandais est reparti dans une spirale positive. C'est certainement le plus physique des 3 hommes forts, mais difficile de dire qui est le meilleur du néerlandais ou du danois.

Les outsiders:
Un cran en dessous du trio de tête, on retrouve 3 hommes:
Andrew Talansky (Sittos): Le jeune américain fait maintenant partie des meilleurs. Peut-il encore progresser ?

Rui Costa et Peter Velits: Les 2 hommes forts de chez HTC. Si le slovaque semble stagner depuis les 2 dernières années, le portugais progresse toujours d'année en année et est physiquement au niveau des meilleurs.

C'est décevant, mais il faut donc aller jusqu'au TOP10 pour trouver enfin des purs grimpeurs. C'est aussi là, la bonne nouvelle: quelques nouveaux noms apparaissent dans le paysage et pourraient éventuellement venir bousculer l'ordre établi ou du moins redistribuer les cartes pour 2017:
Thibaud Pinot (Lokoil, anciennement Katusha) : on ne compte plus le nombre de fois où ses attaques à répétitions ont fait exploser le peloton. Bref, si il semble avoir atteint ses limites, ses attaques se font tout de même de plus en plus incisives chaque année.

Rafael Valls(EUS): Un pur grimpeur recruté par l'équipe basque, lorsque celle-ci a décidé de s'ouvrir au delà des frontières basques pour survivre. Dommage qu'il ait un physique encore un peu tendre, mais actuellement, il semble être l'espagnol le plus prometteur du peloton.

Thierry Caillaud (TEAM Peugeot-Aunchan): 24 ans et 1ère révélation qui doit confirmer ses bons résultats de la saison passée. Inconnu jusqu'à la Vuelta 2015, il s'est classé 13ème en montrant de belles choses en montagne pour sa première participation à un GT. Ce jeune français a peut-être de belles années devant lui, même s'il manque encore d'expérience. Un nom à retenir...

Jasha Sütterlin(Sungard anciennement Saxo Bank): 24ans aussi et la 2ème révélation de 2015, où il signe un belle 7ème place sur le tour de Castille et Léon, meilleur Jeune et meilleur Grimpeur. Il termine à la 3ème place du podium de l'étape de montagne derrière Trofimov et Fuglsang. Recruté par une équipe WT pour cette saison, il pourrait faire très mal s'l confirme sa progression et  on pourrait peut-être trouver un pur grimpeur dans le TOP5 de ce classement!

A ne pas oublier:
Rein Taaramae(TeamSplitSE): On ne sait pas trop où en est l'Estonien. Il vivote d'équipe en équipe depuis qu'il a quitté Cofidis en 2013. Alors qu'il termine 3ème du Tour de France en 2014, on l'a vu en électron très libre plutôt qu'en leader sur l'édition 2015, où il ne termine même pas dans le top 25. Chaque année, il fait quelques d'éclats puis retombe dans l'anonymat. Peut-être un problème de mental pour un coureur considéré par beaucoup d'observateur comme un des meilleurs grimpeurs du peloton. En 2016, il fera partie de l'équipe Wolrd Tour TeamSplitSE.

Daniel Martin (TeamSplitSE):Coéquipier de Taaramae, le talentueux irlandais est un des meilleurs grimpeurs au monde malgré un physique un peu juste.

Simon Spilak(Team Plakosmith): Relégué en continentale les 3 dernières saisons et après avoir stagné, il semble être reparti sur une dynamique ascendante en 2015: Vainqueur de la Coppa de Emilia, du GP de Lombardie et du GP de Québec, 3ème du GP de Toscane, 4ème du Tour du Trentin. Il est toujours avec les meilleurs sur les étapes difficiles mais n'a jamais signé une très grande victoire. 2016 marque son retour dans une équipe WT et donc peut-être au devant de la scène.

Pierre Rolland(Jardiland, anciennement Europcar) :un autre français qui peut faire mal en montagne même si il semble stagner ces 2 dernières années.

Felipe Mayordomo (Pilot-SwissLife) : 25 ans. Depuis 2014, il s'est offert plusieurs maillots de meilleur jeune et de grimpeur. En 2015, il s'est adjugé le maillot de meilleur grimpeur du Giro et il a montré qu'il pouvait suivre les meilleurs en montagne, même si il n'a jamais réussi à s'imposer peut-être à cause de son physique encore un peu juste pour pouvoir rivaliser avec le TOP10. A suivre.
Haritz Martin Gomez (Pilot-SwissLife) : Vainqueur d'une étape de montagne pour le premier tour de France de l'équipe, c'est l'autre grimpeur montant de la formation de Miguel Perduras. Il se défend d'être aussi talentueux que son coéquipier, mais selon son entraîneur, il peut encore progresser.

Dominik Nerz (ZBG): Fidèle lieutenant de Kreuziger en 2015, pourra-t-il jouer sa carte perso en 2016 ?
Les grands favoris pour les GT:
Pas de grande surprises: Exit les purs grimpeurs mais nous allons retrouver ici plus ou moins les mêmes noms que dans la rubrique précédente.

1. Roman Kreuziger
Sans surprise, on retrouve le tchèque en grand favori! Depuis 2015, c'est LA nouvelle référence sur les grands tours!! Peu importe le tracé, il semble en effet être le plus fort. De plus, comme le disent les djeun's sur le WEB: son équipe est tout simplement "I N T E S T A B L E !!!" Avec un effectif comme Nerz, van Garderen ou encore Ulissi, la plus grosse écurie du WT ne fait pas dans la dentelle.
Agé de maintenant 30 ans, le vainqueur 2015 du doublé GIRO-TOUR va-t-il rééditer un tel exploit ?

Rappelons le classement du TDF 2015 où ne manquait chez les gros favoris que Jakob Fulgsang et qui illustre assez bien "The Big Picture" comme le disent nos amis d'Outremanche:
1. Roman Kreuziger (ZBG Bank) 2 victoires d'étape
2. Robert Gesink (RaboBank), 1'14 1 victoire d'étape
3. Peter Velits (HTC), 2'16 1 victoire d'étape
4. Ruis Alberto Costa (HTC) 4'44
5. Andrew Talansky (Rabobank) 5'03
6. Dries Devenyns (Oui) 5'42
7. Janez Brajkovic (Segasus Sports) 5'43
8. Pierre Rolland (Jardiland) 6'03 --- 1 victoire d'étapes
9. Daniel Martin (Team SplitSe) 6'39
10. Jérôme Coppel (LokOil - Epsi) 7'07

Robert Gesink: Depuis sa victoire sur le GIRO 2013, c'est un peu l'éternel second. Le néerlandais pourra-t-il créer la surprise cette année? C'est possible surtout sur un tour assez montagneux car même si Talansky a quitté la Rabo, il a des équipiers solides sur qui compter: Egoitz GARCIA ETXEGUIBEL, Nieve ou Poels.

Rui Costa et Peter Velits: Difficile de départager les 2 hommes forts d'HTC qui avaient pris les 3 et 4ème place du TDF2015. Leur alliance pourrait de nouveau faire trembler Kreuziger et ils possèdent de solides équipiers avec Kruijswijk et Kennaugh. Le portugais pourrait être favorisé par un tour très physique alors que le slovaque se montre plus régulier sur les chronos.

Jakob Fulgsang(Euskaltel) : Sur un tour très montagneux, c'est certainement le deuxième homme fort du peloton car avec Gesink, c'est l'un des seuls qui a été capable de prendre du temps à Kreuziger en Montagne.

Andrew Talansky: L'américain progresse et grapille les places chaque année. L'année dernière, lieutenant de Gesink, il avait fini 5ème du TDF. Il pourrait signer cette année son premier TOP3 surtout si il bénéficie de l'aide de Peter Stetina, excellent grimpeur, voire de Nicolas Roche si celui-ci accepte de laisser sa place de leader.

Citons aussi Jérôme Coppel ou Dries Devenyns,  2 solides Outsiders régulièrement dans les TOP10, mais qui n'ont jamais fait la différence
A suivre...
Nef66, Journaliste/Blogueur sportif.
Avatar de l’utilisateur
Hincapie
Hinca'papy
Messages : 1981
Inscription : 13 févr. 2012, 17:43
Equipe Préférée : BMC Racing Team
Localisation : Deux-Sèvres

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Hincapie » 26 juin 2015, 17:57

C'est quoi ce délire avec Nibali? :lol: ... Et que dire de Contador qui est à la retraite...
C'est vraiment étonnant comme partie. :mdr:
"On se croirait dans la chambre stérile d’un asile d’animaux, c’est très douteux."

Mon récit avec l'équipe Ag2r-La Mondiale !

Award 2012 du meilleur réciteur à l'anglaise !
Elu récit du mois de décembre 2012 !
Award 2014 de l'anim' qui n'en fout pas une !
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Nephilim66 » 29 juin 2015, 07:19

Les cadors du peloton en 2016 :

Le TOP 10 des hommes capable de tenir tête à un peloton sur une route plate!
1. Cancellara : c'est le plus rapide, le plus endurant, le plus résistant... le plus énervant...
2. Bakelants, Offredo, EBH, Felline, Matthews, Thomas, Boom : Un (bon) cran en dessous de Spartacus, ces 7 hommes se tiennent dans un mouchoir de poche.
3. Tony Martin
4. Sylvain Chavanel

Ajoutons 2 jeunes prometteurs :
Che Campbell, un jeune australien de 25 ans, pro depuis 2014.
Misha Vonk, Néerlandais de 26 ans, pro depuis 2013.
Les plus grands descendeurs!
Après le départ en retraite de John Gadret fin 2014, celui de Thomas Voeckler fin 2015 et Vincenzo Nibali en interruption de carrière depuis 3 ans, le peloton ne fourmille plus vraiment de virtuose de la descente et ça risque de se réduire encore à la fin de cette année.

- Samuel Sanchez: A 38 ans, le vétéran espagnol ne grimpe plus aussi bien mais il reste toujours aussi éblouissant en descente, pour ce qui est certainement sa dernière saison.
- Sylvain Chavanel: Bien que sur la pente descendante, le vétéran français reste un des meilleurs sur celle-ci et nous régale de ces trajectoires parfaites! A 37 ans, 2016 marquera probablement la fin de sa carrière.
- Stybar: Le tchèque, multiple médaillé de Cyclo-cross, est un vrai acrobate et semble destiné à prendre la tête de ce classement dans les prochaines années.
- Eros Capecchi: En l'absence du Requin de Messine, il est là pour représenter l'Italie dans ce classement.

Suivent quelques bons descendeurs comme :
- Trofimov, Tschopp, Fuglsang, Cancellara ou Boassen Hagen.
et quelques plus jeunes comme :

- Pavel Dionisev, 25 ans et Ulugbek Sinelobov, 26 ans. 2 coureurs de chez Team KazMan (Anciennement AST).
- Renzo Collao (Colombia), 25 ans.
- Aldave Justino (Geox), 26 ans.

Mais le bilan reste un peu maigre...
Les passe-partouts du peloton:
Pour achever ce classement, voici quelques personnes avec qui l'on ne veut pas s'échapper car on sait qu'ils ne nous laisseront aucune chance. Sans étonnement, on y retrouve donc un certain nombre de baroudeurs bien connus!
- Geraint Thomas: Si c'est un des plus grands spécialistes des pavés, c'est aussi un coureur très très complet, peut-être le plus complet du peloton, capable d'aller chercher une victoire sur tous les terrains, voir même de régler un sprint. Sa seule limitation semble être une capacité de récupération assez moyenne qui ne le rend pas très friand des GTs, ainsi que le rôle d'équipier auquel il se cantonne, une fois sorti des pavés.
- Tony Martin: Au fil des ans, le spécialiste des chronos est devenu un baroudeur redoutable. Tout en étant dans le TOP 10 des hommes capable d'asphyxier un peloton sur une route plate, Mr Moulinette est aussi capable de passer les plus hauts sommets comme un bon grimpeur et a démontré qu'il pouvait suivre les meilleurs puncheurs dans les bosses. Depuis quelques années, l'allemand aime se lancer dans de longs barouds et à ce petit jeu-là, il gagne tous les ans 2 ou 3 étapes de prestige sur le circuit WT. Redoutable !
- Jan Bakelants : A la différence de l'allemand, celui-ci est un Baroudeur né et un vrai chasseur d'étapes. Pour le reste, cela relève du dilemne cornélien de savoir si l'on veut être pourfendu par le fil ou la lame du rasoir. Doté d'une endurance inusable, c'est le genre d'homme qui s'il bascule en tête au sommet peut n'être jamais revu. Sa pointe de vitesse n'est pas la meilleure mais encore faut-il être capable de le suivre quand il place une dernière accélération après 100km d'échappée.
- Johnatan Hivert: Ce n'est pas le plus rapide sur les routes plates mais c'est un des meilleurs de ce classement dès que la pente s'élève ou qu'il faut régler une échappée au sprint. Un homme qui aime les étapes accidentés !
- Johnny Hoogerland: Sa pointe de vitesse au sprint est un peu faible mais il est véloce peu importe le terrain.
- Bel Kadri: Un peu moins tout-terrain qu'Hoogerland mais sa pointe de vitesse est meilleure.
- Jérôme Bullo: Ce puncheur l'a annoncé. Cette année, il partira sur le TDF pour aller à la chasse aux étapes et au maillot vert. De quoi en faire pâlir plus d'un.
- Yuri Trofimov: Un peu moins à l'aise dans les montées mais c'est un des meilleurs descendeurs du peloton.

Voici encore quelques noms que l'on ne verra pas dans les étapes montagneuses mais ils sont capables de tenir en échec un peloton sur les autres terrains.
EBH: l'acronyme le plus connu du peloton avec GVA est décidément de tous les classements: TOP10 des sprinteurs, des coureurs de chronos, des bolides sur routes plates. Il ne passera pas les sommets les plus longs et les plus pentus comme les hommes cités ci-dessus mais il est doté d'un physique hors-norme et n'a rien à envier aux plus grands descendeurs du peloton et s'il n'est pas dans le TOP 10 des flandriens, il n'est pas loin. Difficile de le vaincre! Heureusement pour vous, il reste en général dans le peloton pour tenter sa chance au sprint.
- Offredo: Ultra rapide sur le plat, plus qu'agile dans les bosses et gros physique. Le français n'est pas qu'un coureur de classiques et l'a démontré l'année dernière sur la grande boucle en s'imposant en solitaire sur la 3ème étape, normalement réservé aux sprinteurs. Il avait alors gardé le maillot Jaune 9 jours, une des meilleurs performances françaises sur le Tour depuis longtemps.
- Felline: Un peu l'Offredo italien. Hormis la montagne, voici encore un coureur très polyvalent même si il n'aime pas trop s'échapper.
- Sylvain Chavanel: A 37 ans, le baroudeur français ne passe plus les bosses aussi bien qu'avant mais il reste une locomotive sur le plat et un des meilleurs descendeurs du monde. Souhaitons lui une dernière victoire pour clôturer sa carrière en beauté!
- Anthony Roux: Un peu moins rapide sur le plat et moins fan des pavés que les 4 hommes cités ci-dessus, cette homme n'en est pas moins très dangereux notamment car il est au sprint le plus rapide de ce classement après l'extra-terrestre norvégien. Le français a pris de l'expérience, passe de mieux en mieux les bosses et sait se faire oublier pour vous crucifier dans le final.
Nef66, Journaliste/Blogueur sportif.
Avatar de l’utilisateur
Nephilim66
Messages : 378
Inscription : 19 août 2014, 10:09
Equipe Préférée :

Re: Team Pilot-SwissLife 2016 [Préparation saison 2/2]

Message par Nephilim66 » 29 juin 2015, 13:09

Hincapie a écrit :C'est quoi ce délire avec Nibali? :lol: ... Et que dire de Contador qui est à la retraite...
C'est vraiment étonnant comme partie. :mdr:
Etonnant n'est-ce pas ? Mais je l'avoue ma DB est bizarre. Comme les premières saisons, je ne faisais pas trop attention à ce qui se passait en WT, je ne m'en suis pas aperçu tout de suite. Et puis je n'ai pris connaissance de Fast Editor que vers la fin de saison 2015 qd j'ai du enquêté sur ce bugs des jeunes avec des notes de PRL délirantes. Une fois le récit lancé, c'était de toute façon compliqué de changer de trajectoire.
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »