Champions du Monde : Une épopée: Course 2021 p. 21

Modérateur : Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Re: Champions du Monde : Une épopée: Présentation 2021 p. 19

Message par Schleckpower » 24 avr. 2015, 11:24

Le retour de Festina, j'y avais jamais fait attention :o
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Will_Valverde
Messages : 949
Inscription : 23 juin 2011, 14:14

Re: Champions du Monde : Une épopée: Présentation 2021 p. 19

Message par Will_Valverde » 24 avr. 2015, 15:04

J'ai pas encore commenté, mais j'ai lu une partie. Et je trouve l'idée originale et vraiment bien. Résumer une saison à travers des favoris, c'est vraiment bien, et ça change.
Ca va être joli à Pérouse en tout cas. On attend de voir 8-)
Image
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Kenan
Messages : 2574
Inscription : 21 sept. 2011, 13:59
Equipe Préférée : Astana Pro Team
Localisation : Albi Ulbi et Olbi
Contact :

Re: Champions du Monde : Une épopée: Présentation 2021 p. 19

Message par Kenan » 26 avr. 2015, 17:31

Image
LES FAVORIS
***
Bob JUNGELS | Telenor
Toujours considéré à la quasi-unanimité comme le meilleur puncheur de la planète, Bob Jungels n'a pourtant plus remporté de classique ardennaise depuis sa magnifique campagne 2019 : vainqueur de Liège-Bastogne-Liège et de la Flèche Wallonne, deuxième de l'Amstel. A 29 ans, le Luxembourgeois reste pourtant sur une bonne année, marquée par des podiums sur l'Amstel et la Flèche et une sixième place sur la Doyenne. Insuffisant pour satisfaire un homme au potentiel fou. Et, depuis sa médaille de bronze à domicile il y a un an, Jungels se sait capable de grandes choses sur un Mondial. A Perugia, s'il le désire, rien ne semble pouvoir l'empêcher d'ajouter l'or à son palmarès.
Résultats 2021 : Vainqueur du Grand Prix Cycliste de Québec, deuxième de l'Amstel Gold Race, de Paris-Nice (+2 étapes), du Tour Down Under (+1 étape), du Tour du Pays Basque, troisième de la Flèche Wallonne, quatrième du Tour de Suisse (+1 étape), sixième de Liège-Bastogne-Liège.
Carlos BETANCUR | Omega Pharma – Quick Step
Dans l'ombre de Nairo Quintana, les deux hommes étant de la même génération, Carlos Betancur n'est que le deuxième meilleur Colombien mais aussi l'un des meilleurs de la planète. La génération de folie dont a bénéficié le pays depuis la fin des années 2010 commence à fatiguer, et il ne reste sans doute plus énormément d'occasions à Betancur pour remporter un titre mondial. Deuxième en 2014 et 2016, il n'a plus, depuis, fait mieux qu'une dixième place en 2020, et le parcours vallonné et long de ce Mondial 2021 lui convient presque à merveille. La victoire est donc possible, voire obligatoire. Surtout si l'on tient compte du fait qu'avec Quintana et Henao, tenant du titre, la Colombie a toutes les cartes en main pour empocher ce succès.
Résultats 2021 : Vainqueur du Tour de Catalogne (+1 étape), troisième de Liège-Bastogne-Liège, du Critérium du Dauphiné (+1 étape) et du Tour d'Espagne, cinquième du Tour de France (+2 étapes), quatrième de l'Amstel Gold Race et de la Flèche Wallonne.
Tom-Jelte SLAGTER | Sporza
Et si c'était lui, le successeur de Philippe Gilbert ? Ils ne sont pas du même pays, mais le Benelux a toujours su créer des talents dingues, et Slagter en est un. Cette année encore, il a ajouté deux Ardennaises à son palmarès, pour un total de six, dont la bagatelle de trois Amstel Gold Races. Il est d'ailleurs passé, cette année, à deux doigts de réaliser un triplé exceptionnel, échouant à seulement quelques mètres de Peter Sagan sur la Doyenne. Une pointe de vitesse exceptionnelle, une endurance hors du commun et une rare faculté à passer les bosses, Slagter a toutes les caractéristiques d'un champion du Monde, tant cette course peut offrir un scénario stérile par le stress qui anime les participants. Si ça va en petit groupe jusqu'au bout, Slagter sera le favori. Si ça attaque dans tous les sens, il sera également l'un des mieux placés. L'équation est vite faite, le Néerlandais peut le faire.
Résultats 2021 : Champion des Pays-Bas, vainqueur de la Flèche Wallonne et de l'Amstel Gold Race, deuxième de Liège-Bastogne-Liège, du Tour Down Under (+1 étape), quatrième du Tour du Pays Basque (+2 étapes) et de la Clasica San Sebastian, cinquième de la Vuelta (+3 étapes), sixième du Tour de Suisse (+1 étape) et du Tour de Catalogne.
**
Dalius PUOTKALIS | AG2R La Mondiale
Révélation des Ardennaises de ces deux dernières années, Puotkalis renforce la longue tradition qui lie la Lituanie à AG2R. Un problème, donc : le cruel manque d'équipiers dont peut disposer un coureur issu d'un pays balte. Rein Taaramae, meilleur coureur de la planète le 17 mars 2012, aurait peut-être pu prolonger cet état de grâce si ses compatriotes avaient été à la hauteur ; C'est la hantise qui entoure Puotkalis. Vainqueur de l'Amstel l'année passée, il a eu plus de mal cette saison avec un seul podium sur une classique, mais continue sa progression discrètement, ce qui pourrait bien le mener vers un résultat surprenant dimanche.
Résultats 2021 : Troisième de l'Amstel Gold Race, cinquième de Liège-Bastogne-Liège, vainqueur d'une étape du Tour d'Espagne.
Sergio HENAO | Festina
Comme on a pu vous le dire plus tôt, Sergio Henao n'a pas réalisé avec l'arc-en-ciel une aussi belle saison que celle qui avait précédé son titre. Mais bon, on ne peut pas tout avoir, et quand un coureur gagne une course sur un terrain qui ne lui convient pas, on ne peut que penser à lui parmi les outsiders sur un terrain qui lui convient. Même si l'équipe de Colombie est chaque année plus dense et plus compétitive, rien n'empêchera Henao de jouer sa carte, statut de champion sortant oblige. D'autant que, même si les résultats n'ont pas été présents, on peut imaginer que l'envie de goûter une nouvelle fois au titre mondial sera présente. Et rien ne nous dit qu'Henao ne s'est pas préparé pour ça.
Résultats 2021 : Vainqueur de Tirreno-Adriatico (+1 étape), cinquième du Tour Down Under, huitième de Liège-Bastogne-Liège.
Juan Pablo LARRAINZAR | Euskaltel - Euskadi
Larrainzar, c'est la très bonne nouvelle de cette saison. Le charismatique Basque, dont l'attitude désinvolte rappelle un peu celle de Jenson Button en Formule 1 il y a quelques années, avait déjà montré le bout de son nez l'année passée en remportant la Clasica San Sebastian au milieu des favoris. Mais, cette année, il a confirmé ça sur les Ardennaises, et ce sont bien ces épreuves qui sont un rite de passage obligatoire pour quiconque veut se faire un nom parmi les puncheurs. Huitième de l'Amstel, cinquième de la Flèche et enfin quatrième de Liège-Bastogne-Liège, l'Espagnol est monté en force tout au long de la semaine et sa présence parmi les favoris du Mondial est tout sauf un hasard. Maintenant, reste à savoir si sa relative absence de résultats depuis quelques mois ne risque pas d'être synonyme d'une mauvaise forme.
Résultats 2021 : Troisième de Paris-Nice, quatrième de Liège-Bastogne-Liège, cinquième de la Flèche Wallonne, huitième de l'Amstel Gold Race, neuvième du Grand Prix Cycliste de Montréal et de la Clasica San Sebastian.
Kenny ELISSONDE | Tissot
Passé tout près en 2019, Kenny Elissonde a plus que jamais l'occasion de se parer d'or. L'année de sa médaille d'argent, donc, il venait de remporter le Tour et était passé à deux doigts d'un incroyable doublé à domicile. Cette fois-ci, c'est en Italie qu'on attend le Français. Il n'a pas réalisé une grande saison, certes, mais Elissonde a émerveillé le Monde entier sur le Tour de France, à nouveau. Deuxième l'an dernier, il est cette fois-ci passé à deux doigts d'un incroyable succès, volant au-dessus des autres. Vainqueur de cinq étapes, il était surdominateur en montagne et savait limiter la gagne comme jamais sur les chronos. Pourtant, à l'arrivée, cinq minutes l'ont séparé de Tao He, le Chilien, vainqueur pour la deuxième année de suite. La cause ? L'étape pavée, sur laquelle Elissonde a perdu 12 minutes sur ses principaux adversaires. Il ne s'en est jamais relevé. Et une défaite comme ça, on veut la faire oublier, en général.
Résultats 2021 : Troisième du Tour de France (+5 étapes + maillot vert + maillot à pois), deuxième du Critérium du Dauphiné (+1 étape).
*
Michal KWIATKOWSKI | Marlux
Michal Kwiatkowski, l'un des meilleurs coureurs de Grands Tours de ce début de siècle, n'a pourtant plus brillé sur les Mondiaux depuis 2013, alors qu'il n'était pas encore un cador des cimes. Trois fois quatrième du Tour, mais également une fois troisième et une fois deuxième, Kwiatkowski a surtout remporté une Vuelta précieuse lui permettant d'entrer dans l'Histoire du sport polonais. Mais reste le Mondial. Troisième, donc, en 2013, il n'y arrive plus depuis, et il a maintenant 31 ans, un âge qui commence à faire réfléchir et à peser dans la carrière d'un coureur. Cette année, avec la deuxième place, Kwiatkowski a signé son meilleur Tour, et c'est peut-être de bon augure. Cependant, il faut être franc, le Polonais n'est plus aujourd'hui un des meilleurs puncheurs, comme il pouvait l'être il y a deux ou trois ans. Il va falloir montrer de l'audace pour s'imposer, cette année.
Résultats 2021 : Deuxième du Tour de France, sixième de l'Eneco Tour, septième de Liège-Bastogne-Liège et de la Flèche Wallonne, huitième du Critérium du Dauphiné.
Nairo QUINTANA | Telenor
Troisième Colombien de cette liste, probablement celui au plus beau palmarès. Dans un peu moins d'un mois, il remportera aisément le classement World Tour. Mais, avec 96 jours de course, il va probablement commencer à se fatiguer alors qu'arrive l'une des dates les plus importantes du calendrier cycliste. Deuxième du Giro, sixième du Tour, Quintana sort d'une saison frustrante, bien que belle, et aurait aimé être au top. Ce ne sera pas le cas, les pics de forme du Colombien ayant été trop nombreux. Dans le coup de mars à juillet, Quintana est depuis bien plus discret, et on voit donc deux possibilités : soit il s'est reposé en vue de ces Mondiaux, soit il a tout simplement lâché prise et ne fera que de la figuration dimanche.
Résultats 2021 : Vainqueur du Tour du Pays Basque (+1 étape), du Critérium du Dauphiné (+1 étape) et du Championnat de Colombie, deuxième du Giro (+3 étapes), troisième du Tour de Romandie et du Tour de Catalogne (+1 étape), cinquième de Paris-Nice, dixième de la Clasica San Sebastian.
Lachlan MORTON | Tissot
Avec cinq podiums de Grands Tours sur ces quatre dernières années, dont trois victoires sur la seule Vuelta, ce qui représente un nouveau record, Lachlan Morton a clairement montré ses énormes capacités. Le grimpeur australien, à 29 ans, vient de remporter ce qui est donc sa troisième Vuelta, en ne prenant le rouge qu'à quelques jours de la fin et en le gardant jusqu'au bout. Cinquième du Giro en début de saison, Morton a été bien plus discret sur les Ardennaises, avec seulement une douzième place sur la Doyenne. Mais ce qui compte, aux Mondiaux, c'est principalement la forme, et Morton en a.
Résultats 2021 : Vainqueur de la Vuelta (+3 étapes, maillot vert), cinquième du Giro (+1 étape), douzième de Liège-Bastogne-Liège.
Mattia CATTANEO | Telenor
Il faut bien citer un Italien. A Pérouse, on n'ose même pas imaginer une course sans Italien dans la lutte. En 2013, ils étaient passés à côté. Deux fois de suite, ce serait trop. Cattaneo a donc de lourdes responsabilités sur les épaules, puisqu'il est le seul puncheur italien à avoir réussi sa saison. En équipier de Quintana, il a été exemplaire, et il a signé de grosses courses dès qu'il était leader de Telenor sur des courses continentales. Et, contrairement à Quintana, il s'est plutôt économisé avec, pour l'instant, 66 jours de course. Un total correct, qui devrait lui permettre de se montrer prêt pour ce Mondial à domicile. Même si, il faut être franc, la seule personne qui l'a placé favori est Jean-René Godart (oui, il est encore là en 2021).
Résultats 2021 : Vainqueur du Tour du Trentin (+2 étapes) et du Tour de l'Ain (+2 étapes), quatrième du Critérium du Dauphiné, septième du Tour de France, huitième de la Clasica San Sebastian.
Denny BARWELL | Louis Garneau
Barwell est loin d'être le meilleur coureur de sa génération, ni le meilleur puncheur de Louis Garneau, son équipe depuis cette année. Mais, quand on sort d'une année de beaux résultats en tant qu'équipier, l'horizon d'un Mondial en leader de son équipe nationale a de quoi séduire. C'est le cas de Barwell, qui a réalisé une belle saison et pointe à la 25e place du World Tour en n'ayant eu que rarement sa chance. Le Britannique de 25 ans commence pourtant à avoir un sacré coffre et son potentiel sur les Ardennaises ne fait aucun doute. Il reste maintenant à confirmer ça dans un grand jour, et l'opportunité est donc bien présente et importante.
Résultats 2021 : Troisième du Grand Prix de Québec, quatrième du Tour Down Under, cinquième de l'Amstel Gold Race, meilleur jeune du Tour Down Under, du Tour de Suisse, de Paris-Nice et de l'Eneco Tour.
Awards 2013 du bagarreur et du fan de sport
Awards 2012 du fan de sport

Inside Sky, récit de légende: Récit du mois de mars 2013

Vainqueur du concours graphétapes récits avec la team Portougal (Leon40 et Neomechich)

La Grange aux V8 sur Instagram
Avatar de l’utilisateur
Kenan
Messages : 2574
Inscription : 21 sept. 2011, 13:59
Equipe Préférée : Astana Pro Team
Localisation : Albi Ulbi et Olbi
Contact :

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par Kenan » 26 avr. 2015, 17:33

ursul a écrit :Pérouse 8-)
8-)
Schleckpower a écrit :Le retour de Festina, j'y avais jamais fait attention :o
Et ils sont bons ! En fait, non :mrgreen:
Will_Valverde a écrit :J'ai pas encore commenté, mais j'ai lu une partie. Et je trouve l'idée originale et vraiment bien. Résumer une saison à travers des favoris, c'est vraiment bien, et ça change.
Ca va être joli à Pérouse en tout cas. On attend de voir 8-)
Venant de toi, ça me fait plaisir :P
Une belle course en perspective, oui !
Awards 2013 du bagarreur et du fan de sport
Awards 2012 du fan de sport

Inside Sky, récit de légende: Récit du mois de mars 2013

Vainqueur du concours graphétapes récits avec la team Portougal (Leon40 et Neomechich)

La Grange aux V8 sur Instagram
Avatar de l’utilisateur
ursul
Représente le Québec
Messages : 2550
Inscription : 14 août 2011, 18:44
Localisation : Montréal, Québec

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par ursul » 27 avr. 2015, 00:46

Un chilien vainqueur du tour :o 2 fois :shock:
"Si un homme averti en vaut deux, alors un homme à demi averti en vaut un, donc un homme à demi averti en vaut un pas averti du tout"
-Le Chat, Phillipe Geluk
Tout les dopés sont égaux, mais certains plus que d'autres.

When Nothing goes rigth, go left...

Image
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages : 2000
Inscription : 19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée : Lotto - Soudal

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par Nico32 » 27 avr. 2015, 07:45

Tao He :shock: J'ai cru que c'était un asiatique juste en lisant le nom :o
Allez Slagter 8-)
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par Schleckpower » 27 avr. 2015, 10:10

Jungels va les battre à plate couture 8-)
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Tipitch59
Messages : 3302
Inscription : 28 févr. 2013, 23:17
Equipe Préférée : FDJ
Localisation : Bailleul - 59/Nord

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par Tipitch59 » 27 avr. 2015, 11:32

Que je ne me trompe pas, Taaramae est bien Estonien ? Car je vois que tu fais le lien avec Puotkalis :)
Tennis Simulation (ZL) : P. Hazard et P. Fache
Ligue : FDJ.fr

Image
Avatar de l’utilisateur
vmbw3
Animateur Pronos
Messages : 3045
Inscription : 15 juin 2012, 16:41
Equipe Préférée : BMC Racing Team
Localisation : Pas de Calais
Contact :

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par vmbw3 » 27 avr. 2015, 12:17

Merde, je dois partager l'avis de JRG pour Cattaneo :confused:
Cliquez sur l'image pour voir mon récit.
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Natalister
Messages : 1903
Inscription : 15 déc. 2013, 18:16
Equipe Préférée : Etixx - Quick Step

Re: Champions du Monde : Une épopée: Favoris 2021 p. 20

Message par Natalister » 27 avr. 2015, 18:10

Kwiatkowski a 31 ans :mdr: :mrgreen:
Image
#TeamChocolatine #TeamSudOuest
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »