Rabobank Cycling Team 2014 [Classica San Sebastian]

Modérateur :Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal
Re: Rabobank Cycling Team 2013 [bilan de mi-saison]

Message par Nico32 » 02 janv. 2014, 11:06

Coucou, me revoilà ! Je suis de retour avec le Tour de France 2013 :)
Image
Comme chaque année, le gotha du peloton se retrouve sur les routes du Tour de France. Néanmoins, cette édition est particulière puisqu’il s’agit de la centième, et son vainqueur marquera forcément l’histoire du Tour. Au programme cette année, un départ en Corse, où les sprinters auront pour une fois l’occasion de revêtir le maillot jaune. Puis deux étapes accidentées, déjà piégeuses pour les favoris, et qui offriront de sublimes panoramas aux téléspectateurs. Le chrono par équipes fait également son retour à Nice à l’occasion de la 4ème étape. Les Pyrénées seront traversés en un week-end, puis les rouleurs pourront s’exprimer lors d’un chrono dont l’arrivée a été placée au pied du Mont-St-Michel. À ce stade, les favoris du Tour pourront encore se reposer quelques jours avant le 14 juillet, synonyme du retour de la haute montagne. On en a eu un premier aperçu lors de Dauphiné, l’étape du Ventoux devrait faire exploser le peloton, surtout après deux semaines de course. La dernière semaine est comme toujours très montagneuse et renferme de nombreux pièges. Le premier est le chrono Embrun-Chorges, le plus difficile jamais proposé aux coureurs selon ASO. On enchaînera le lendemain avec, non pas une, mais deux ascensions de l’Alpe d’Huez dans la même journée ! Pour fixer définitivement les places, il restera ensuite deux étapes de difficulté notoire, dont les juges de paix seront le Col de la Croix-Fry et la montée du Semnoz.

Le programme est donc alléchant, si bien que les observateurs attendent une course de mouvement. Dans tous les cas, ce ne sera pas difficile de faire mieux que l’an passé. En effet, malgré les tensions entre les deux hommes, la doublette Froome-Wiggins avait cadenassé la course. Lors de chaque étape de montagne, au minimum 10 coureurs arrivaient groupés après le gros travail du kényan blanc pour son leader. On fera exception de l’arrivée à Peyragudes, où Gesink, Froome, Sánchez, les frères Schleck et Taaramae avaient pris 32 secondes à leurs adversaires. Le général s’était donc joué en partie sur les étapes de transition. Ainsi, Nibali avait perdu tout espoir sur les pentes du Mont St-Clair, alors qu’il occupait la 3ème place du général. De même, Froome avait subi la mauvaise tactique de la Sky lorsqu’il dû attendre Cavendish sur une étape de transition où le britannique n’avait pourtant aucune chance de succès. Sans ces contretemps, les deux hommes seraient vraisemblablement montés sur le podium. Quant à Andy Schleck, une fringale sur l’étape de la Planche des Belles Filles avait tué dans l’œuf ses ambitions. Pour classer les favoris, on s’était donc reporté sur les chronos. À ce jeu, Wiggins s’était montré imbattable. La 2ème place fut beaucoup plus serrée, puisque Gesink, Sánchez et Evans se tenaient en quelques secondes avant le chrono final. Cet effort solitaire avait finalement souri à l’australien. Gesink avait lui arraché son premier podium sur un grand tour.

Image
Image

Classement par points : P.Sagan (LIQ) / M.Breschel (RAB) / M.Cavendish (SKY)

Classement de la montagne : LL.Sánchez (RAB) / T.Voeckler (EUR) / C.Riblon (ALM)

Classement des jeunes : R.Taaramae (COF) / S.Kruijswijk (RAB) / T.van Garderen (BMC)

Classement par équipes : RadioShack-Nissan / Rabobank Cycling Team / Sky Pro Cycling
Cette année, les deux anglais ne sont plus dans la même équipe, ce qui devrait permettre une course plus ouverte. Cependant, le tenant du titre reste le favori. Il vient de dominer la concurrence lors du Dauphiné et dispose d’un soutien important en la personne de Rolland et Evans, son dauphin l’an passé. De plus, Wiggins est de loin le meilleur rouleur des grimpeurs et devrait donc profiter du chrono du Mont Saint-Michel pour prendre du temps à tous ses adversaires. La BMC a donc les moyens de cadenasser la course, même si cela n’a pas été le cas depuis le début de l’année. Tout d’abord, car Wiggins se montre plus offensif en 2013. Et surtout, la concurrence profite de chaque occasion pour attaquer. Le plus menaçant est sans doute Andy Schleck. Le luxembourgeois est le seul à avoir rivalisé avec l’anglais sur le Dauphiné. Bien qu’il ait régulièrement échoué dans ses objectifs en 2012, Andy a repris confiance cette année et peut compter sur le soutien d’une équipe solide. Son frère, Monfort et Fuglsang ont en effet tous accroché le top 5 d’un Grand Tour ces deux dernières années. Reste à savoir si tout le monde pourra s’accorder sur un objectif commun, et ne pas se tirer dans les pattes.

Deux autres coureurs sortent du lot, mais pour des raisons différentes. L’un s’est fait remarquer par ses résultats ; il s’agit de Van den Broeck. 4ème du Tour en 2010, 8ème de la Vuelta en 2011, 6ème du Giro et 7ème du Tour en 2012, le belge a franchi un cap en 2013. Il joue avec les meilleurs partout où il passe, que ce soit en Catalogne (4ème), en Romandie (2ème), mais surtout au Tour de Suisse, point d’orgue de sa saison. Jürgen vient en effet de remporter son premier tour, agrémenté d’une étape, et a fait preuve de son excellente forme dans les cols. Dans la foulée, il est devenu champion de Belgique du chrono. Le belge n’a donc rien perdu de ses qualités contre-la-montre. L’heure est venue pour lui d’accrocher enfin un podium sur un Grand Tour, au minimum. De son côté, Contador n’a pas vraiment impressionné, même s’il a signé des podiums au Pays Basque et à Tirreno-Adriatico, et remporté 7 bouquets depuis février. Cependant, le Pistolero espagnol a axé toute sa saison sur le mois de juillet. Et on peut lui faire confiance pour s’être préparé au mieux : l’espagnol a tout de même remporté 7 Grands Tours sur la route, et vient de prouver sa bonne condition en signant le doublé lors de ses championnats nationaux. Il devrait encore monter en régime d’ici les Pyrénées. Le point faible de ces deux prétendants ? Leurs équipes, qui ne pourront pas les épauler longtemps en montagne.

Pour bousculer la hiérarchie, les noms qui reviennent les plus souvent sont ceux de Mollema, Kreuziger et Sánchez. Le néerlandais s’est encore une fois illustré sur les classiques Ardennaises et dans les montagnes suisses. Il a également appris à gérer la pression lors de la dernière Vuelta, qu’il a terminé à la seconde place. Mais ses difficultés contre-la-montre semblent aujourd’hui un obstacle à la victoire finale. Kreuziger est aussi un homme en forme. Il a notamment dominé la concurrence en remportant le Tour de Californie devant Wiggins, Schleck, Van den Broeck et consort, et augmenté sa confiance en remportant son championnat national. Pour finir, les terres françaises lui réussissent bien, puisqu’il s’est classé 5ème de Paris-Nice et du Dauphiné en 2013. Enfin, Sánchez a pour lui son passé sur la Grande Boucle. 6ème en 2008, 3ème en 2010, 4ème l’an passé, et meilleur grimpeur en 2011. Ajoutez à cela deux podiums sur les Vueltas 2007 et 2009, et un titre olympique, et vous verrez que le basque ne s’est jamais loupé sur les grands rendez-vous ces 6 dernières années. Cependant, il semble difficile pour lui de viser mieux qu’un podium à Paris.

Enfin, Valverde et Menchov sont les deux inconnues. Les deux ont brillé en 2012, puisque le premier a remporté le Giro, et le second a terminé 3ème de la Vuelta après un Tour de France éprouvant. En 2013, Valverde a terminé sur le podium de Liège-Bastogne-Liège. Mais sur les tours d’une semaine, il n’a pas vraiment brillé et s’est même fait dominer sur le Tour de Suisse par Quintana. Quant à Menchov, il a perdu le Tour du Pays Basque pour quelques centièmes face à Rolland, et a échoué au pied du podium en Romandie. Il n’a pas couru depuis, privilégiant la fraîcheur à la confrontation. Personne ne sait donc dans quelles dispositions se trouve le russe.

Nos pronostiques

*****
Wiggins

****
Contador, A.Schleck, Van den Broeck

***
Kreuziger, Mollema, Monfort, Sánchez

**
Evans, Menchov, Rolland, F.Schleck, Valverde

*
Basso, De Gendt, Fuglsang, Pinot, Quintana, Riblon

En ce qui concerne la lutte pour le maillot vert, presque tous les meilleurs sprinters se sont donnés rendez-vous, alléchés par la perspective d’un maillot jaune à Bastia. Degenkolb et Kittel vont tenter de concurrencer Goss et Cavendish. Autour d’eux, on s’intéressera à Greipel, Matthews, Démare, Haussler, Ciolek, Casper, Bennati, Rojas, et j’en passe. Cependant, le tenant du titre a décidé de faire l’impasse sur cette centième édition ! Sagan ne se sent pas en forme et mise tout sur la Vuelta. Ce n’est d’ailleurs peut-être pas une mauvaise chose pour sa formation, qui pourra engranger de gros et précieux points World Tour en Espagne, où la concurrence sera moins rude.

La Team Rabobank
Faites pas gaffe aux maillots :mrgreen:
Bauke Mollema
Image
Erik Breukink a tranché, Mollema sera donc le leader de sa formation sur la Grande Boucle. Le jeune grimpeur a confirmé ses progrès avec une campagne Ardennaise encore plus réussie que l’an passé. Il a aussi joué avec les meilleurs sur les tours d’une semaine. Il veut désormais confirmer son podium sur la Vuelta par un autre plus prestigieux, sur le Tour de France. Mais au vu de la faiblesse de sa garde rapprochée en montagne, un top 5 serait déjà satisfaisant.

Beñat Intxausti
Image
On parlait de garde rapprochée, eh bien celle-ci est composée uniquement du basque Intxausti. Sa mission sera de protéger le plus longtemps possible Mollema. On le retrouvera peut-être à l’avant une étape, mais cela ne devra pas pénaliser son leader.

Michael Matthews
Image
Le jeune australien vient pour la première fois sur les routes du Tour. Son objectif est simple : remporter le maillot vert ! Il vient de se remettre en confiance avec 4 succès sur des courses mineures ces deux dernières semaines, et dispose en plus d’une équipe de solides rouleurs pour l’épauler. De quoi le mettre dans des conditions idéales avant l’emballage final.

Mark Renshaw
Image
Il avait eu ses aises l’an passé sur le Giro, et depuis le début de saison, mais l’australien revient sur le Tour de France dans le même rôle qu’à l’époque de Cavendish. Il sera le poisson-pilote de son compatriote lors des sprints, où son expérience doit compenser un petit déclin physique.

Lars Boom
Image
Le tout nouveau champion des Pays-Bas devra refouler ses ambitions en juillet. En tant qu’avant-dernier lanceur de Matthews, il doit amener ses sprinters dans des conditions idéales à 2 kms de la ligne.

Taylor Phinney
Image
L’américain est le premier étage de la fusée Rabobank. Avec son double-mètre, il devra se frayer un passage pour extraire Boom, Renshaw et Matthews de la masse des sprinters dans les 5 derniers kms des étapes. Mais cet excellent rouleur sera également très utile lors du contre-la-montre par équipes pour que Mollema perde le moins de temps possible avant la montagne.

Jos Van Emden
Image
Le néerlandais a été aligné dans l’optique du chrono de Nice le 4ème jour. Il devra être l’un des moteurs de la formation néerlandaise. Passé cet objectif, il reprendra son travail de l’ombre auprès de ses leaders.

Maarten Tjallingii
Image
Le flandrien est le seul de sa formation à doubler Giro et Tour de France. Il est l’homme d’expérience, le couteau suisse de l’équipe. Porter les bidons, rouler derrière les échappés, réguler l’allure du gruppetto, Tjallingii sait tout faire et devra tout faire !

Tony Gallopin
Image
Le français est en forme depuis le début du mois. Deux étapes du Dauphiné, 2ème du Star Elektratoer, 2ème de Halle-Ingooigem, et pour finir champion de France il y a une semaine ! Gallopin veut confirmer en juillet en allant chercher une étape. Il a aussi dans un coin de la tête les trois jours en Corse, qui lui conviennent et pourraient lui offrir un maillot jaune, avec un peu de chance.
Dernière modification par Nico32 le 05 août 2014, 22:38, modifié 1 fois.
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages :5508
Inscription :10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée :Trek Factory Racing
Localisation :Marseille

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Schleckpower » 02 janv. 2014, 11:12

Allez Andy 8-)
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Kwiatkowski
OQPS Man
Messages :1565
Inscription :15 déc. 2011, 23:43
Equipe Préférée :

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Kwiatkowski » 02 janv. 2014, 12:05

Une superbe sélection !
Avatar de l’utilisateur
gueguette
Zozotte
Messages :915
Inscription :19 janv. 2013, 10:04
Equipe Préférée :Team Cannondale - Garmin

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par gueguette » 02 janv. 2014, 13:11

N'importe qui mais pitié que Wiggins ne gagne pas le TDF
Image Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Anthony Roux
Messages :987
Inscription :02 juil. 2013, 12:22
Equipe Préférée :FDJ

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Anthony Roux » 02 janv. 2014, 16:21

Jolie présentation, Mollema sur le podium se serait beau !
Un très gros train pour les sprints :shock:
Simulation ligue : Lampre
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Nico32 » 02 janv. 2014, 21:22

Schleckpower a écrit :Allez Andy 8-)
Allez Bauke 8-)
Kwiatkowski a écrit :Une superbe sélection !
Je change et mise sur les sprints pour une fois, on verra si j'ai eu raison :P
gueguette a écrit :N'importe qui mais pitié que Wiggins ne gagne pas le TDF
Je parie sur Boonen :robot:
Anthony Roux a écrit :Jolie présentation, Mollema sur le podium se serait beau !
Un très gros train pour les sprints :shock:
Le podium va être chaud quand même, mais sur un malentendu pourquoi pas ^^
Il faut ce qu'il faut pour ramener le maillot. Mais redis moi ça quand tu auras vu celui de Cavendish :mdr:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Cadel_Evans
Messages :452
Inscription :05 sept. 2011, 15:13
Equipe Préférée :BMC Racing Team
Localisation :Gironde

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Cadel_Evans » 02 janv. 2014, 21:43

Très belle présentation.
Evans équipier :(
Sinon Mollema sur la podium, easy ! :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Nico32 » 03 janv. 2014, 15:11

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Nico32 » 03 janv. 2014, 15:11

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [présentation Tour de France]

Message par Nico32 » 03 janv. 2014, 15:11

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »