Rabobank Cycling Team 2014 [Classica San Sebastian]

Modérateur :Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal
Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Nico32 » 28 avr. 2015, 18:09

Tour de Suisse
Le Tour de Suisse 2012 n’était pas resté dans les annales. En effet, personne n’avait réussi à faire de grosses différences en montagne, si bien que le général s’était joué sur les chronos et grâce aux bonifications empochées en cours de semaine. À ce jeu, Cadel Evans et Bradley Wiggins s’étaient montrés les plus à l’aise. Au contraire de Wiggins, l’Aussie n’avait remporté aucune étape. Mais sa régularité lui avait permis de s’imposer pour 7 secondes. Le podium s’était lui joué pour une seconde entre Gesink et Porte. On avait d’ailleurs retrouvé les trois mêmes sur le podium du Tour quelques semaines plus tard. L’édition 2013 avait en revanche été bien plus spectaculaire. Van den Broeck avait été le plus costaud lors de l’étape reine. En embuscade, Tony Martin avait bien limité la casse. Sur le chrono final, il avait pratiquement bouché ses deux minutes de retard mais avait finalement échoué pour deux petites secondes. C’est à ce jour la seule victoire du belge sur une course par étapes. Également victorieux lors d’une arrivée en altitude, Riblon avait créé la surprise en montant sur la troisième marche du podium devant Mollema et Contador.

Pour cette nouvelle édition et comme sur le Dauphiné, les organisateurs reprennent des routes connues : celles qui avaient été empruntées en 2010. Fränk Schleck avait alors profité des étapes légèrement vallonnées pour empocher le général malgré le chrono final. Ce dernier rendez-vous risque toutefois d’être prépondérant car une seule étape de montagne est programmée, qui n’arrive d’ailleurs pas au sommet. On peut bien sûr citer Contador comme le favori logique. L’espagnol est presque irrésistible en montagne cette année. Mais son gros objectif est dans un mois et il ne devrait pas être au top de sa forme. L’inconnue est Gesink, qui revient dans le World Tour pour la première fois depuis le Tour Down Under. De Gendt fait désormais partie des valeurs sûres, comme Froome, qui tourne toujours autour d’un premier succès au général d’une course par étape. Basso, van Garderen et Quintana, qui sortent du Giro, voudront confirmer leur résultat ou se relancer, c’est selon. Quant à Kreuziger, il a échoué d’un rien à conserver son titre au Tour de Californie, preuve de sa bonne forme actuelle.


Étape 1 :

C’est un prologue de 7 kms qui est offert en prélude de cette semaine. Cependant, cette boucle autour de Lugano présente d’ores et déjà des pourcentages supérieurs à 16%. Il faudra être costaud pour l’emporter, et on pense bien sûr à Cancellara pour s’illustrer. Cependant, les deux compères de la Sky Boasson Hagen et Thomas auront leur mot à dire. Le gallois avait d’ailleurs battu le suisse lors de son récent Tour du Luxembourg victorieux, de quoi le mettre en confiance.
Image
Souvent dans les tops 10 des prologues l’an dernier, Alex Rasmussen est le second à s’élancer aujourd’hui. Pourtant son chrono sera aussitôt battu par Veikkanen, puis par Vorganov et bien d’autres encore. Le russe a cependant réalisé une belle performance car l’un des outsiders du jour, Lieuwe Westra, ne prend la tête que pour 3 secondes. Enfin, c’est plutôt le champion des Pays-Bas qui n’est pas dans le coup, car le local de la BMC Schär le déloge pour quelques centièmes. Comme à son habitude, Thomas part également dans les premières positions. Et comme souvent, il crée le premier écart en rejetant le suisse à 18 secondes ! Cette marque risque de durer un bon moment. Van Winden est le premier à se rapprocher mais à tout de même 11 secondes. Puis Vaugrenard s’immisce au troisième rang. Le premier outsider au général à en terminer est Fränk Schleck. Mais le luxembourgeois signe l’un des plus mauvais temps, à 36 secondes de Thomas. C’est bien mieux pour Quintana, qui monte sur le podium provisoire à seulement 12 secondes du leader. Le 5ème du Giro a bien profité de la difficulté du parcours.
Image

Image
La période qui suit n’est pas des plus ronflantes niveau pedigree, ce qui n’empêche pas Jérémy Roy de passer pour une seconde devant Van Winden. Renshaw, Meersman et Stybar prennent quant à eux place dans les 10. Navardauskas et Grivko sont un peu plus loin, c’est une contre-performance pour ces bons rouleurs. On attend désormais Kwiatkowski sur la ligne car le jeune polonais était passé avec deux secondes de marge sur Thomas à l’intermédiaire. Le coureur Omega résiste parfaitement dans la descente pour ôter quelques centièmes au temps de référence ! C’est la première fois qu’il rivalise avec les meilleurs sur une course si relevée. Cadel Evans, lui, regarde de loin cette période où il faisait partie des cadors. Malgré un parcours à son avantage, il ne signe que le 26ème chrono, loin derrière Dan Martin. Pourtant réputé très faible dans l’exercice, l’irlandais profite de la bosse du parcours pour monter à la surprise générale sur le podium provisoire. Un podium dont il sera vite éjecté par Kelderman. Le néerlandais réalise lui aussi sa meilleure performance sur un prologue en ne concédant que 2 secondes sur le temps du polonais.
Image
Pas de répit pour les suiveurs, puisque Rui Costa en termine à son tour. Le portugais peut être déçu, il devra a priori faire l’équipier pour Quintana car il lui rend 5 secondes dans un exercice où il est censé le dominer. Le vainqueur du chrono du Tirreno, Manuele Boaro, paye lui au prix fort ce parcours accidenté. Malgré un gros retour dans la portion descendante, il ne rentre même pas dans les 10. Trois favoris en terminent ensuite. Brajkovic préfère cependant les efforts plus longs et réguliers, il est rejeté à 19 secondes. Dans la foulée, Boasson Hagen échoue au 29ème rang à 20 secondes de Kwiatkowski ! C’est une grosse surprise de retrouver le norvégien si loin, surtout qu’il s’est donné à fond, prenant tous les risques dans la descente. Lars Boom fait bien mieux même s’il est derrière son équipier Kelderman, c’est le 4ème chrono pour lui. Parmi les favoris du général, Menchov, Roche et Sánchez perdent déjà plus de 25 secondes chacun. Il faut mettre à profit ces neuf jours de course pour retrouver la forme. Parmi les rouleurs, Terpstra ne fait pas mieux, au contraire d’Hoogerland. Ce dernier continue de montrer des progrès dans tous les domaines cette saison en entrant dans le top 15 provisoire.
Image

Image
On entre désormais dans la dernière ligne droite. Alors qu’il a traversé le Giro comme une ombre, Ivan Basso s’illustre. Le vétéran n’est pourtant pas réputé pour ses qualités explosives, mais il signe bien le 4ème chrono, à seulement 5 secondes de Kwiatkowski. Tejay van Garderen rentre quant à lui dans les 10 de justesse. Gerrans est évidemment bien plus loin. 2ème en 2010 et vainqueur surprise sur ce même parcours il y a deux ans, Kreuziger confirme qu’il a trouvé la bonne recette sur ce prologue. Il déloge en effet Kwiatkowski pour trois secondes ! Avec Martin toujours dans les 10, les Garmin arrivent enfin en forme cette saison. Alberto Contador reste lui en embuscade grâce à son 7ème chrono à 12 secondes de Kreuziger. Froome en concède 6 de plus, c’est une petite déception pour lui. La déception est encore plus grande pour le vainqueur du Tour de Romandie. Thomas de Gendt a l’habitude de jouer avec les meilleurs dans l’exercice, mais aujourd’hui il est rejeté en 40ème position à 24 secondes du leader. Puis Robert Gesink crée à son tour la surprise. Certes, il ne déloge pas Kreuziger, mais il s’empare tout de même du deuxième temps à seulement une seconde du tchèque ! La semaine débute idéalement pour lui. Il n’en reste donc qu’un sur le parcours, le grand favori. Pourtant Cancellara n’a pas l’air au mieux, son coup de pédale est heurté. Le suisse a beau relancer, il ne peut pas jouer la gagne. Il est même rejeté aux portes du top 10, dans le même temps que Dan Martin ! Spartacus ne cache pas son incompréhension pendant que Kreuziger exulte, il est le premier leader de ce Tour de Suisse.
Image

Image
Étape 1 et général :

1. Image GAM - R.Kreuziger 12'09"
2. Image RAB - R.Gesink + 1"
3. Image OPQ - M.Kwiatkowski + 3"
4. Image SKY - G.Thomas + 4"
5. Image RAB - W.Kelderman + 6"
6. Image LIQ - I.Basso + 9"
7. Image RAB - L.Boom + 12"
8. Image SAX - A.Contador + 13"
9. Image FDJ - J.Roy + 14"
10. Image GAM - D.Martin + 14"
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Ledzep
Messages :63
Inscription :12 nov. 2011, 02:03
Equipe Préférée :Bora - Argon 18

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Ledzep » 28 avr. 2015, 18:41

3 coureurs dans le top 10, ça s'annonce bien ce tour de Suisse ! :smiley:
Très beau screenshoots . ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
vmbw3
Animateur Pronos
Messages :3045
Inscription :15 juin 2012, 16:41
Equipe Préférée :BMC Racing Team
Localisation :Pas de Calais
Contact :

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par vmbw3 » 28 avr. 2015, 18:42

Tes récitations de chronos sont toujours excellentes, mais celle ci sort du lot 8-)
Cliquez sur l'image pour voir mon récit.
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Anthony Roux
Messages :987
Inscription :02 juil. 2013, 12:22
Equipe Préférée :FDJ

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Anthony Roux » 28 avr. 2015, 19:02

Gesink déjà en forme, ça c'est cool ;)
Simulation ligue : Lampre
Avatar de l’utilisateur
Natalister
Messages :1903
Inscription :15 déc. 2013, 18:16
Equipe Préférée :Etixx - Quick Step

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Natalister » 28 avr. 2015, 22:05

vmbw3 a écrit :Tes récitations de chronos sont toujours excellentes, mais celle ci sort du lot 8-)
Entièrement d'accord avec toi ! Bravo ;) !
Image
#TeamChocolatine #TeamSudOuest
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages :5508
Inscription :10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée :Trek Factory Racing
Localisation :Marseille

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Schleckpower » 29 avr. 2015, 00:00

T'as la pression maintenant, faut le gagner ce Tour de Suisse :mrgreen:
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Nico32 » 29 avr. 2015, 08:27

Ledzep a écrit :3 coureurs dans le top 10, ça s'annonce bien ce tour de Suisse ! :smiley:
Très beau screenshoots . ;)
Pour le coup, j'ai été bien aidé par le parcours aussi :)
Merci :D
vmbw3 a écrit :Tes récitations de chronos sont toujours excellentes, mais celle ci sort du lot 8-)
Natalister a écrit :
vmbw3 a écrit :Tes récitations de chronos sont toujours excellentes, mais celle ci sort du lot 8-)
Entièrement d'accord avec toi ! Bravo ;) !
Ah ? Bon ben merci ^^
Anthony Roux a écrit :Gesink déjà en forme, ça c'est cool ;)
La forme doit continuer de grimper en cours de semaine ;)
Schleckpower a écrit :T'as la pression maintenant, faut le gagner ce Tour de Suisse :mrgreen:
Pourquoi au fait ? ^^
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Neomesiis
Messages :2980
Inscription :30 avr. 2012, 05:25
Equipe Préférée :Team LottoNL - Jumbo

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Neomesiis » 29 avr. 2015, 14:14

C'est en lisant ça que je me rend compte que ma récitation des chronos est mauvaise ! :mdr:
Bon prologue de Gesink. 8-)
Élu récit du mois juillet 2014
Vainqueur du concours récit "Milan San Remo" (Catégorie : récit sur fond).
Co-vainqueur du concours récit "Tour de France" (Catégorie : récit sur fond).


Image
Avatar de l’utilisateur
Natalister
Messages :1903
Inscription :15 déc. 2013, 18:16
Equipe Préférée :Etixx - Quick Step

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E1]

Message par Natalister » 29 avr. 2015, 23:13

Par contre faudra m'expliquer comment avec ce profil aussi ridicule on peut avoir du 16% :mrgreen:
Image
#TeamChocolatine #TeamSudOuest
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2014 [Tour de Suisse, E2]

Message par Nico32 » 30 avr. 2015, 19:44

Neomesiis a écrit :C'est en lisant ça que je me rend compte que ma récitation des chronos est mauvaise ! :mdr:
Bon prologue de Gesink. 8-)
Pour être original : merci ;)
Natalister a écrit :Par contre faudra m'expliquer comment avec ce profil aussi ridicule on peut avoir du 16% :mrgreen:
Un profil très étalé, plus 200m de dénivelé en 4 kms et le tour est joué :P
Tour de Suisse
Cette deuxième étape propose un col de première catégorie mais dont le sommet est à 80 kms de l’arrivée. Il ne devrait donc pas provoquer de bagarre entre les favoris. Reste à savoir si un groupe de baroudeurs pourra aller au bout de son entreprise ou si les sprinters auront le dernier mot. Le final est d’ailleurs plus à l’avantage des premiers cités : outre la bosse répertoriée, les derniers kms sont une succession de coup de culs de quelques centaines de mètres mais qui peuvent peser dans les jambes des sprinters.
Image
Le début d’étape est très rapide. Certains leaders sont peut-être intéressés par les bonifications du sprint intermédiaire qui arrive moins de 15 kms après le départ. Mais on ne le saura pas car Hushovd, Devolder et Fabricio Ferrari parviennent à s’extirper du paquet quelques kms en amont et ne seront pas rejoints. Le sprint passé, ce trio prend le large sans difficulté. L’argentin franchit en tête le sommet du Simplonpass, de quoi s’offrir un beau maillot demain. Le peloton mené par les Liquigas de Basso et Oss passe tranquillement 6’30’’ plus tard. Si personne n’a tenté sa chance dans la montée, Txurruka se jette à corps perdu dans la descente. Le basque se souvient sûrement qu’il avait remporté la 4ème étape l’an dernier avec une tactique similaire. Mais il avait alors eu du soutien dans sa tentative, chose qui lui manque aujourd’hui puisqu’il rentre dans le rang avant même le retour dans la plaine. Les Garmin reprennent ensuite les commandes et font progressivement diminuer l’écart. Au passage sur la ligne à 20 kms du but, il est toujours de deux minutes quand un beau groupe de contre prend forme. On retrouve en son sein le vainqueur du Tour de Romandie Thomas De Gendt, Costa, Txurruka, Stybar, Feillu, Arekeev, Kolobnev et les deux leaders RadioShack, Fränk Schleck et Cancellara !
Image
Cependant les Garmin imposent un rythme supersonique dans la seule difficulté du final. Le peloton explose, et surtout presque tous les attaquants sont repris. Seuls Txurruka, Arekeev et Kolobnev font encore de la résistance. Après avoir beaucoup roulé, les Garmin laissent désormais place à leurs leaders. Martin et Kreuziger attaquent conjointement, seulement suivis par Cancellara. Les autres favoris étaient trop mal placés ou n’avaient pas les jambes pour faire l’effort. Dans la descente, d’autres favoris se font la belle à l’image de Basso, Quintana et van Garderen, mais aussi Spilak, Stybar et Thomas. Ces 11 coureurs passent sous l’arche des 10 kms avec 45 secondes de marge sur un peloton mené par les dindons de la farce : les Saxo et les Rabobank. Les hommes de tête n’ont plus qu’une trentaine de secondes d’avance sur leurs poursuivants, il semble impossible d’aller au bout.
Image
À 6 kms du but, le groupe de contre revient sur les attaquants matinaux. Tout le monde semble vouloir souffler un peu. Ça se regarde pendant que derrière, le peloton roule à bloc ! La jonction est sur le point d’être effective quand Txurruka relance une nouvelle fois l’allure. Il emmène avec lui Kolobnev, Stybar, van Garderen, Martin, Quintana et le duo Kwiatkowski Samoilau revenu d’on ne sait où. Mais encore une fois, leur mésentente cause la perte du groupe. C’est donc un sprint à 60 qui va décider du sort de l’étape. Les grands sprinters comme Cavendish ont évidemment sauté, ce qui le rend très ouvert. Confiant, Meersman se lance de très loin. Mais le belge s’est vu trop beau, il se fait déborder par Feillu, Chérel, Vaugrenanrd et Dan Martin à 500 mètres de la flamme rouge. Ces quatre-là ont fait le trou, la victoire devrait se jouer entre eux. Les deux FDJ craquent vite pendant que Martin prend l’avantage. Malgré un énorme retour de Gerrans, c’est bien l’irlandais qui remporte la victoire, sa première au niveau World Tour depuis une étape de Tirreno en 2013 ! Parmi les prétendants au général, Evans et Monfort ont perdu 5 et 7 minutes.
Image

Image
Étape 2 :

1. Image GAM - D.Martin 4h37'29"
2. Image OGE - S.Gerrans m.t
3. Image VCD - R.Feillu
4. Image OPQ - M.Kwiatkowski
5. Image FDJ - B.Vaugrenard
6. Image AST - Z.Stybar
7. Image LTB - G.Meersman
8. Image RNT - F.Cancellara
9. Image SKY - G.Thomas
10. Image OPQ - S.Cannoot t.m.t

Général :

1. Image GAM - R.Kreuziger 4H49'38"
2. Image RAB - R.Gesink + 1"
3. Image OPQ - M.Kwiatkowski + 3"
4. Image GAM - D.Martin + 4"
5. Image SKY - G.Thomas + 4"
6. Image RAB - W.Kelderman + 6"
7. Image LIQ - I.Basso + 9"
8. Image RAB - L.Boom + 12"
9. Image SAX - A.Contador + 13"
10. Image RNT - F.Cancellara + 14"
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »