Rabobank Cycling Team 2014 [Classica San Sebastian]

Modérateur :Animateurs Récits

Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal
Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Grand Prix E3]

Message par Nico32 » 11 sept. 2013, 16:15

Image
Dernière Flandrienne de renom avant le Tour des Flandres, Gent-Wevelgem n’est pourtant plus une course pavée proprement dite. La course est en effet beaucoup moins dure que ses voisines belges. Cette année, il n’y aura même que trois monts pavés à franchir, situés loin de l’arrivée. Une arrivée massive peut même être envisagée au bout des 235 kms de course.
L’an passé, ça n’avait pourtant pas été le cas. La Sky avait forcé la décision très tôt dans la journée, Boasson Hagen et Eisel se sacrifiant pour Cavendish. Mais dans le dernier mont, le champion du monde devait laisser filer la vingtaine de coureurs qu’il accompagnait. Boom avait fait une partie du travail, puis Cancellara avait pris la relève pour les 15 derniers kms de plat. Sous son impulsion, le groupe s’était réduit à dix unités sous l’arche des 3 kms, où le suisse avait lancé son sprint. Mais Spartacus avait présumé de ses forces, tandis que Wynants était toujours présent pour lancer Breschel. Le danois s’était imposé devant Flecha et Visconti.
Image
Classement 2012 :

1. M.Breschel (RAB)
2. JA.Flecha (SKY)
3. G.Visconti (MOV)
4. F.Cancellara (RNT)
5. E.Boasson Hagen (SKY)
6. M.Wynants (RAB)
7. T.Boonen (OPQ)
8. P.Sagan (LIQ)
9. B.Leukemans (VCD)
10. J.Vansummeren (GAM)
Image
Comme pour confirmer son statut particulier, les sept coureurs qui composent l’échappée du jour ne sont pas des spécialistes des courses belges. Ce sont des plutôt des grimpeurs, comme De Weert, des rouleurs, comme Grivko, Bodnar et Gutierrez, ou des baroudeurs comme Corderel, Mortensen et l’inconnu Van Asbroeck. Quand ils abordent la première difficulté pavée, leur avance a déjà diminué pour n’être plus que de six minutes. En tête de peloton, Cavendish participe aux relais ; la Sky ne répète visiblement pas la même tactique que l’an passé. Les premières équipes à animer la course ne sont pas celles des favoris, mais les formations continentales qui veulent se montrer sur cette course Pro Tour. Maarten Wynants, sixième l’an passé et nouveau venu chez Christina Watches, répond à une attaque de Amorison. Veelers rejoint le duo quelques kms plus loin, puis les échappés. Quelques minutes après leur passage, les deux premiers monts font les premières victimes, bien que l’allure ne soit pas soutenue. Comme il y a deux jours, Chavanel et Pozzato sont englués dans les profondeurs du peloton, cette fois accompagnés de Langeveld. L’italien de Vacansoleil ne justifie pour l’instant pas son transfert…
Image
Mais ce ne sont pas les seuls à être piégés, puisque le peloton a littéralement explosé ! Un groupe de 20 est à l’avant, mené par les RadioShack de Cancellara. Un deuxième groupe composé notamment de Boonen, Ballan, Nuyens, Van Avermaet, Sagan, Leukemans et Terpstra a beaucoup de mal à boucher la minute perdue. Pour Offredo en revanche, la tâche est beaucoup plus compliquée puisque ses équipiers doivent boucher 3 minutes sur le groupe RadioShack/Rabobank. 30 kms plus loin, les écarts n’ont pas changé. Hincapie et Vaitkus se sentent pourtant de distancer les RadioShack et attaquent à 70 kms de l’arrivée !
Image
Un peloton d’environ 70 coureurs se reforme dans le premier passage du Kemmelberg, pour mieux exploser aussitôt. Farrar, Cavendish, Nuyens et Roelandts ont sauté dans le premier groupe, tandis que Leezer et Oss ont fait le chemin inverse. Le deuxième groupe, mené par Sagan, Van Avermaet et Devolder, est à 1’10’’. 50 sescondes derrière, Terpstra et Oss tentent de ramener Boonen et Vanmarcke. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Ballan, qui aujourd’hui a été définitivement distancé. Pour l’instant, la RadioShack ne demande rien à personne pour empêcher un retour de l’arrière, ce qui pourrait bien profiter à la Rabobank, encore présente en nombre dans le groupe de tête.
Image
Le deuxième passage du Kemmelberg est décisif. Sous l’impulsion de Breschel, douze hommes se détachent : Cancellara, Bennati et Rohregger pour la RadioShack, Gallopin, Boom et Breschel pour la Rabobank, Nuyens, Visconti, Hoste, Lodewyck, Roelandts et Degenkolb, qui possède de loin la meilleure pointe de vitesse. Les échappés sont tous repris. Derrière, Sagan, Van Avermaet, Vanmarcke et Devolder ne parviennent pas à s’organiser ; ils doivent laisser filer le groupe de 22 en tête vers la victoire. Comme l’an passé, Cancellara fait une grosse part du travail, aidé de Bennati et Nuyens. Les rares attaquants ne peuvent prendre le large.
Image
Alors qu’ils sont trois dans le groupe de tête, les Rabobank ne passent pas le moindre relais. Ce n’est évidemment pas du goût de Cancellara, qui les encourage à participer. Devant leur refus, Spartacus ne veut pas revivre le même scénario que l’an passé et accélère en vue de la banderole des 15 derniers kms. L’effet est immédiat puisque Gallopin est de suite décramponné. L’attaque du suisse est vraiment surpuissante, au point que personne n’essaye de prendre sa roue. Boom se positionne donc en tête de groupe pour ramener Breschel. Mais, à 57 km/h, Cancellara creuse l’écart : 53 secondes sur ses désormais 10 poursuivants à 6 bornes de l’arrivée !
Image

Image
Et quand la machine suisse est lancée, elle ne s’arrête plus. Cancellara fonce vers la ligne d’arrivée et complète sa collection de classiques avec son premier Gent-Wevelgem. 52 secondes plus tard, Breschel et Visconti confirment leur podium de l’an passé, devant Degenkolb. Le danois s’est peut-être trompé de tactique en ne suivant pas Cancellara, même si le suisse paraissait le plus fort aujourd’hui. À noter que, seulement une minute plus tard, Offredo règle Sagan pour le compte de la 12ème place. Le français peut regretter de s’être fait piégé lors de la première difficulté, car ce sont bien lui et Chainel qui ont été les plus rapide du peloton pour couvrir les 80 derniers kms !
Image
Image
Dernière modification par Nico32 le 13 sept. 2013, 09:43, modifié 1 fois.
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Gent-Wevelgem]

Message par Nico32 » 12 sept. 2013, 13:17

Image
Comme son nom ne l'indique pas, cette course belge se dispute sur quatre jours. Placée entre Gent-Wevelgem et le Tour des Flandres, les objectifs des coureurs au départ sont divers et variés. Chez Rabobank, Intxausti, Breschel et Boom veulent reprendre la confiance avant leurs échéances respectives. Quant à Mollema, il reprend juste la compétition avant les Ardennaises, son premier objectif de l’année. Les formations Pro Tour engagés devront se méfier des équipes continentales,et notamment belges, qui viennent ici avec de grandes ambitions.

Étape 1 :

Sous une pluie glaciale, la Rabobank durcit la course dès les premières difficultés, à 70 kms de l’arrivée. De nombreuses attaques secouent le peloton, mais personne ne parvient à sortir et l’écrémage est important. Personne, exceptés Intxausti et Boom, qui prennent une grosse vingtaine de secondes d’avance dans l’antépénultième côte du parcours. Les FDJ mènent la poursuite derrière et font exploser ce qu’il reste du peloton. Sous la flamme rouge, le duo de tête possède toujours 18 secondes de marge, mais Offredo place alors une accélération surpuissante ! Il décroche Breschel de sa roue pour aller cueillir sa première victoire de la saison, ainsi que le maillot de leader. Boom, Breschel et Intxausti prennent les trois places suivantes.
Image
Image
Étape 2 :

S’en suivent deux étapes plates, où les échappés ne seront pas suffisamment forts pour éviter un sprint massif. Le premier est très étrange, puisque aucune équipe ne prend ses responsabilités. À 5 kms de la ligne, le train des Rabobank prend les choses en main. Les autres sprinters ont un temps de réaction avant de raccrocher leurs roues, ce qui permet à la formation néerlandaise de placer quatre coureurs dans les cinq premiers de l’étape !
Image
Image
Étape 3 :

Le deuxième sprint est beaucoup plus disputé, bien que toujours emmené par les Rabobank. Le final est sinueux et certains en profitent, à l’image d’un Matteo Trentin qui lève les bras pour la première fois pour de sa carrière. Par ailleurs, les deux arrivées ont vu le peloton se scinder en deux, piégeant plusieurs membres du top 20, dont Vansummeren et Jeannesson pour le top 10.
Image
Image
Étape 4 :

Parti assez tôt, Taylor Phinney va longtemps occuper le fauteuil de leader. Cependant, le surprenant Sebastian Rosseler l’en dépossèdera largement. Avant-dernier à s’élancer, Lars Boom ne pourra pas faire mieux. Mais son temps est tout de même suffisant pour remporter ces Trois Jours de la Panne 2013 devant Offredo.
Image
Image
Image
Après trois mois de compétitions, l’heure est venue de faire un premier bilan. Personne ne sera surpris d’apprendre que la Rabobank domine le classement Pro Tour, loin devant la RadioShack. La formation néerlandaise peut s’appuyer sur Poels et Breschel, qui enchaînent les bonnes performances en ce début de saison. Kiserlovski complète le podium, lui qui sort de deux podiums lors du Tour de Catalogne et de Paris-Nice.

Quid du maintien en World Tour ? Les nouvelles venues au plus haut niveau, Acqua & Sapone et Argos-Shimano, ont pour l’instant réalisé des premières courses correctes grâce à Sagan et Degenkolb. En revanche, l’entame est catastrophique pour Liquigas, Euskaltel et Lampre, qui cumulent 11 petits points à elles trois…

Au niveau continental, la lutte à trois continue. Europcar a pris un léger avantage, notamment grâce à leur recrue australienne. Graeme Brown enfile en effet les podiums comme les perles, et même une victoire lors du GP de Cholet, au point d’être en tête du classement continental devant son équipier Christophe Kern. L’équipe de Jean-René Bernaudeau peut également compter sur les belles performances de Thomas Voeckler sur des courses prestigieuses comme Paris-Nice et le Critérium International. Presque au même niveau mais dans un registre différent, la FDJ tire aussi son épingle du jeu. Jeannesson et Pinot ont brillé sur le Tour de Langkawi, tandis que Offredo se montre très à son avantage sur les classiques, y compris au niveau World Tour. Pour compléter le tout, Démare a déjà accumulé 4 victoires, auxquelles s’ajoutent 6 podiums. 200 points derrière, Ag2r La Mondiale est partie sur une dynamique totalement différente de l’an passé. Les victoires s’enchaînent, que ce soit pour Roche, vainqueur du Tour de San Luis, Péraud au Critérium International, où Casper. Le champion de France est l’homme qui a le plus levé les bras cette saison, au Tour de San Luis et en Normandie. Avec ses 8 succès en trois mois, le picard a gagné deux fois plus que toute sa formation durant l’année 2012 !
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Cadel_Evans
Messages :452
Inscription :05 sept. 2011, 15:13
Equipe Préférée :BMC Racing Team
Localisation :Gironde

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Gent-Wevelgem]

Message par Cadel_Evans » 12 sept. 2013, 13:37

Bien joué !
Même si Matti est très souvent surcoté ... ;)
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Gent-Wevelgem]

Message par Nico32 » 13 sept. 2013, 09:42

Cadel_Evans a écrit :Bien joué !
Même si Matti est très souvent surcoté ... ;)
merci :smiley:
Je ne sais pas s'il était surcoté à la base, mais en tous cas il a bien progressé en 2012. Voilà ses notes, qui ne devraient par contre plus trop bouger maintenant :
Image
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Gent-Wevelgem]

Message par Nico32 » 13 sept. 2013, 17:46

Image
L’édition 2012 du Tour des Flandres est restée dans les annales. Vexé de ses contre-performances jusque-là, la BMC avait lancé une grande offensive à 70 kms de l’arrivée par Gilbert, Phinney, Hushovd et Ballan. Longtemps resté à une minute, Cancellara s’était détaché seul 35 kms plus loin pour revenir sur l’italien et les différents attaquants matinaux. Un temps pointé à 3 minutes des BMC, Tom Boonen était revenu seul sur un groupe de contre, puis avait facilement lâché Boom, Breschel, Langeveld et autres Pozzato, impuissants. Le belge était finalement revenu sur le duo de tête à 7 kms d’Oudenaarde, qui s’était expliqué au sprint. Ballan avait pris ses responsabilités en le lançant en tête. Mais le leader de la BMC était le plus frais et avait dominé ses deux rivaux pour remporter son deuxième Tour des Flandres. Loin derrière, et après 140 kms à l’avant, Scheirlinckx avait résisté au retour de Breschel pour compléter le top 5.
Image
Classement 2012 :

1. A.Ballan (BMC)
2. F.Cancellara (RNT)
3. T.Boonen (OPQ)
4. S.Scheirlinckx (ACC)
5. M.Breschel (RAB)
6. J.Vansummeren (GAM)
7. N.Nuyens (SAX)
8. B.Leukemans (VCD)
9. JA.Flecha (SKY)
10. S.Langeveld (OGE)

Parmi les absents cette année, Scheirlinckx, quatrième l’an passé, et Boasson Hagen, qui a préféré le Tour du Pays Basque.
Image
Cette année, le parcours a été modifié, avec le triple enchainement Koppenberg/Paterberg. Cela n’impressionne pas Eijssen, Ravard, Lastras, Huguet, Van Zandbeek et Stetina, qui prennent le large après 40 kms de lutte. Dès le premier secteur pavé, Cancellara, pas très attentif, quitte provisoirement le groupe de tête. Ce ne sera qu’une piqûre de rappel pour cette fois, ses adversaires ne voulant pas l’enterrer si loin de l’arrivée. Les monts se succèdent, et à 112 kms du but, le peloton est toujours groupé. C’est le moment que choisit Tony Gallopin pour poser la première banderille. Personne ne l’accompagne, la FDJ et la Katusha se mettant soudainement à rouler. Le français n’insiste donc pas et rentre dans le rang 10 kms plus loin. Ce n’est que partie remise puisque Langeveld l’emmène dans son sillage après quelques kms de calme. Mais cette fois, le néerlandais ne collabore pas et le duo est de nouveau repris.
Image
Le rythme s’accélère à l’approche du Koppenberg, car les Rabobank au complet viennent se placer en tête de peloton ! Sous l’impulsion de Phinney, 20 coureurs se détachent. Spartacus est bien présent, tout comme Langeveld, Eisel, Hushovd et Roelandts, pour les principales têtes d’affiche. Boom et Breschel sont bien sûr en tête, entourés de quatre équipiers –comme Cancellara-, mais sans Barredo, éliminé sur crevaison. Nuyens et Mørkøv mènent six hommes en contre 50 secondes derrière. Voigt et Bakelants accompagnent les Saxo et pourraient servir Cancellara en cas de retour. Pozzato, Offredo, Sagan, Devolder et Vansummeren peuvent encore revenir, mais ce sera en revanche mission impossible pour Vanmarcke, Terpstra et Chavanel. Le français n’y est décidément pas depuis le début des Flandriennes ! L’équipe de Patrick Lefévère connait d’ailleurs un jour sans puisque Boonen est aussi en difficulté aux côtés de Van Avermaet, à 3’20’’ de Cancellara.
Image
Offredo, Nuyens, Ballan, Devolder et Vansummeren reviendront finalement, malgré le tempo soutenu imposé par Rast et Bennati. Alors que la pluie fait son apparition, des coureurs comme Tjallingii, Phinney, Visconti ou Hayman doivent renoncer devant le rythme étouffant des RadioShack et de Offredo, tout comme les marloux du jour, repris. Rappelons qu’il reste encore 50 kms ; le français fait sans doute une erreur en gaspillant de précieuses forces si loin de l’arrivée !
Image
Dans le deuxième passage du Koppenberg, Ballan, Offredo et Nuyens font le forcing. Cancellara, qui n’a pas mis un coup de pédale devant depuis le départ, trouve que la montée ne se fait pas assez vite. Il regarde de visage de ses adversaires, voit qu’ils sont à bloc, et décide d’accélérer brutalement ! Comme lors de Gent-Wevelgem, personne ne peut suivre la machine suisse qui s’en va seule ! Au lieu de s’unir, ses adversaires réagissent en ordre dispersé. Devolder, Ballan, Langeveld et Breschel prennent quelques secondes d’avance mais sont vite repris par Nuyens et Offredo qui ramènent le reste du groupe. Un temps décroché dans le Koppenberg, Boom revient sur les autres favoris dans le Paterberg.
Image
Très vite, le suisse s’envole, alors que Pozzato, Sagan et Van Avermaet reviennent sur les 12 poursuivants menés par Gallopin. Sont également présents devant : Boom et Breschel pour la Rabobank, Devolder pour épauler Pozzato, Burghardt, Lodewyck et Hushovd pour la BMC, Nuyens, Offredo, Vansummeren, Langeveld, Roelandts et Rast. Le français s’efface lorsque Devolder prend le relais, lançant idéalement Pozzato dès le bas du Koppenberg, acte 3. L’italien est suivi par Nuyens, Boom, Ballan, Offredo, Devolder et Breschel, qui ferme la marche. Mais le leader de la Saxo contre ses adversaires en haut du mont et part en solitaire à l’assaut du Paterberg.
Image
Décidément impressionnant, Devolder ressort dans le Paterberg, laissant son leader à l’arrière. Le duo de la Rabobank amortit le choc et revient sur les deux belges au sommet du mont. Émoussé par ses efforts, Nuyens s’accroche pour basculer avec dans la descente avec une trentaine de secondes de marge sur Offredo et Ballan. En revanche, les attaquants n’aperçoivent pas Cancellara, qui a course gagnée depuis longtemps avec près de trois minutes de marge sur ses poursuivants.
Image

Image
En franchissant la ligne à Oudenaarde, Fabian Cancellara n’a même plus la force de savourer son succès, et on peut le comprendre. Spartacus réalise un nouvel exploit en ayant couvert les 35 derniers kms en solitaire. Il sera le grand favori de Paris-Roubaix dans une semaine. Le suisse devance de 2’45’’ ses poursuivants, qui se battaient depuis longtemps pour la seconde place. Devolder a tenté de surprendre ses rivaux en attaquant à 7 kms du but. Mais Boom a ramené Breschel et Nuyens, avant de profiter du marquage sur le danois pour s’en aller en facteur sous l’arche des 4 kms. Son leader sera le seul à pouvoir le rejoindre, signant un doublé pour la Rabobank dans la course des humains.
Image[
Image
Dernière modification par Nico32 le 13 sept. 2013, 21:52, modifié 1 fois.
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
vmbw3
Animateur Pronos
Messages :3045
Inscription :15 juin 2012, 16:41
Equipe Préférée :BMC Racing Team
Localisation :Pas de Calais
Contact :

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Tour des Flandres]

Message par vmbw3 » 13 sept. 2013, 21:49

Ben voilà, tu les as eu tes coureurs sur la boite :mrgreen:
Cliquez sur l'image pour voir mon récit.
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Tour des Flandres]

Message par Nico32 » 14 sept. 2013, 09:35

vmbw3 a écrit :Ben voilà, tu les as eu tes coureurs sur la boite :mrgreen:
Enfin, oui ! Même si Matti avait déjà fait 2 de Gent-Wevelgem :D

D'ailleurs :
0 podium au GP E3
1 gars sur le podium de Gent-Wevelgem
2 gars sur le podium du Tour des Flandres
...
on continue la suite logique ? :mrgreen:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Tour des Flandres]

Message par Nico32 » 14 sept. 2013, 19:58

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Tour des Flandres]

Message par Nico32 » 14 sept. 2013, 19:58

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Avatar de l’utilisateur
Nico32
Animateur Pronos
Messages :2000
Inscription :19 janv. 2013, 15:03
Equipe Préférée :Lotto - Soudal

Re: Rabobank Cycling Team 2013 [Tour des Flandres]

Message par Nico32 » 14 sept. 2013, 19:58

:arrow: :arrow:
Venez découvrir mon récit ! La Rabobank vous y attend.
viewtopic.php?f=61&t=2275
Répondre

Revenir à « Récits / Stories »