Candidature de Schleckpower

Modérateur : Animateurs Simulation Ligue

Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Candidature de Schleckpower

Message par Schleckpower » 23 janv. 2015, 11:57

Image Livin'in America Image

Et oui, cette année fini la Novo, je reviens aux choses sérieuses avec des équipes qui pourront jouer les premiers rôles sur toutes les courses.
Et puisque personne nous demande d'aller faire des lettrines de 15 bornes de haut avec des fleurs et des angelots partout, voici dans les 3 posts qui suivent des candidatures courtes qui ne garderont que l'essentiel et enlèveront donc l'historique de l'équipe depuis la naissance de Constance Chlore (notamment).
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Re: Candidature de Schleckpower

Message par Schleckpower » 23 janv. 2015, 11:57

Image Choix numéro 1 : Trek-Factory Racing Image
Et oui, même sans Andy la Trek reste la Trek et l'équipe est tout de même très très alléchante cette année, avec des coureurs qui peuvent viser le podium partout : sur les pavés avec Spartacus, les sprints avec Nizzolo, les CLM avec encore Spartacus et Vandewalle, la montagne avec Mollema, les vallons avec encore Mollema et Fränky Schleck et les GT avec Mollema. Ajoutez à cela des jeunes qui dans quelques années seront de redoutables adversaires comme Arredondo, Zoidl (bon, ils sont plus très jeunes mais on va dire que ça compte quand même), Jungels, Stuyven ou les frères Van Poppel et ben ça nous fait quand même une belle équipe.

Mon programme pour me faire élire : gagner, gagner, gagner. Dit comme ça c'est plutôt simple mais l'équipe a les coureurs pour. L'objectif sera également d'essayer de participer aux maximum de courses du calendrier Continental (surtout aux US pour respecter la logique sponsor) afin de faire briller les équipiers. Concernant les tours WT, le top 10 est accessible à chaque fois, voire même plus selon les leaders. Pour les classiques, l'équipe sera parmi les favoris à chaque apparition, on vise la victoire dans deux d'entre elles. Enfin, le top 10 sera visé sur le Giro, top 5 sur le Tour, alors que sur la Vuelta se sera plutôt top 10-15 avec un maillot distinctif. En ce qui concerne les transferts, peu seront effectués à part offre très alléchante. Et surtout, surtout, on visera plus haut que la 9e place de l'an dernier au classement par équipes.

Les leaders :
Bauke Mollema prend la relève du grand Andy Schleck dont la perte a été la pire nouvelle dans le monde cycliste depuis l'élection de Pat McQuaid à la tête de l'UCI en 2005. Ses courses seront Paris-Nice, le Tour du Pays Basque, les Ardennaises, le Tour de Suisse, le Tour de France, l'US Cycling Pro Challenge avant de se reposer en vue des Mondiaux et du Tour de Lombardie.
Fabian Cancellara reste années après années un des meilleurs cyclistes de la planète et peut même viser la récupération de son titre de Champion du Monde de CLM souillé respectivement par un boche et un rosbeef. En 2015 il courra le Tour of Qatar, le Tour d'Oman, TOUTES les classiques pavées, Milan San-Remo, le Tour de Californie, le Tour de Suisse, le Tour de France (où le maillot jaune en première semaine semble accessible) et quelques petites courses avant les Mondiaux.
Giacomo Nizzolo est le sprinter n°1 de l'équipe et progresse années après années, de plus tout le monde sait écrire son nom maintenant, ce qui montre bien de la reconnaissance dont il est le bénéficiaire. Il courra là où ses chances de victoires seront les plus grandes et ses principaux objectifs seront notamment Milan San-Remo, le Giro et le TDF.
Fränk Schleck (le frère de l'Autre) va désormais être le seul afin de pouvoir faire rejaillir ce nom béni au plus haut des cieux cyclistes. Il sera notamment présent sur le Tirreno, les Ardennaises, le Dauphiné et la Vuelta, courses où il pourra espérer jouer les premiers rôles.
Julian Arredondo est quand même un Colombien pas comme les autres : il aime pas McDo, n'a pas de rouflaquettes, ne tombe pas dans les descentes et a couru avec le meilleur grimpeur que le cyclisme ait connu depuis Louison Bobet. Il ambitionnera la victoire au Tour de San Luis, de Langkawi, de Catalogne et de Pologne et tentera de faire un combo top 10-maillot de grimpeur sur le Giro.
• Mais aussi : Riccardo Zoidl qui épaulera les leaders en WT tout en ayant sa chance en Conti ou en cas de défaillance des leaders (et qui pourra même tenter d'aller chercher un maillot sur la Vuelta) ; les frères Van Poppel qui feront office de seconds sprinters et courront là où n'est pas Nizzolo (notamment sur la Vuelta, Paris-Nice, au Qatar et Oman...) ; Bob Jungels qui lui sera un électron totalement libre sur les courses qu'il disputera, notamment le TDF où il devra faire exploser le peloton à n'importe quelle occasion, il sera aussi un des leaders dans l'épreuve chronométrée et peut envisager un top 10 aux mondiaux de la catégorie ; et enfin Matthew Busche sera leader (ou co-leader) sur quasiment toutes les courses du calendrier américain et pourra viser un top 10 sur le Tour Down Under.
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Re: Candidature de Schleckpower

Message par Schleckpower » 23 janv. 2015, 11:58

Image Choix numéro 2 : Team Cannondale - Garmin Image
Deuxième choix d'équipe, la toute nouvelle Garmin-Cannondale. La fusion a bénéficié aux deux parties : la Garmin a récupéré des équipiers potables, et la Cannondale des leaders potables. A contrario de la Trek, l'équipe n'est pas "tout-terrain", ce qui lui donne l'avantage d'avoir de fortes qualités sur ses deux domaines de prédilection : la montagne avec Acevedo, Hesjedal, Martin et Talansky ainsi que les vallons avec Martin, Moser et Slagter. Niveau jeunes, avec Dombrowski et Mohoric, l'équipe possède deux des coureurs les plus prometteurs. Bref, on a là une formation qui peut faire mal quand ça monte.

Mon programme pour me faire élire : appuyer sur ces fortes qualités afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles en WT et aussi sur les courses américaines et italiennes du calendrier Conti (là aussi pour s'attacher au plus de réalisme possible). Pour les tours WT, tout dépendra des leaders : ainsi les objectifs seront soit un top 10, soit une victoire d'étape. Les classiques seront le temps fort de l'année, avec Langeveld qui sur un malentendu peut gagner une Flandrienne mais surtout Martin et Slagter qui vont former un duo redoutable sur les Ardennaises, avec au moins une victoire et trois podiums en ligne de mire. Sur les GT il faudra monter en puissance toute l'année : d'abord un top 10 sur le Giro, puis un top 5 sur le Tour puis un podium sur la Vuelta. Pour les transferts, ils ne concerneront qu'un équipier sur les pavés et un sprinter capable de faire des tops 10 sur des courses WT, bref rien ne bien énorme. Au classement par équipe de l'année, la Cannondale-Garmin peut largement viser le top 10, objectif non atteint l'an dernier.

Les leaders :
Dan Martin, aussi surnommé "Gollum" est un des meilleurs puncheurs du peloton, comme en témoignent ses résultats sur les Ardennaises. Il peut de plus compter sur une bonne grimpette, lui permettant de bien figurer sur les GT. Son année se concentrera autour de 3 objectifs : les Ardennaises, la Vuelta et les Mondiaux. Sur le triptyque, il visera à chaque fois le podium avec une victoire espérée ; sur le dernier GT de l'année le podium semble accessible (si la startlist est moins conséquente que l'an dernier) et il fera parti des favoris des mondiaux. Le Tour de Lombardie sera également un grand objectif pour lui, avec là aussi un podium qui semble accessible. Il participera également au Tirreno, Tour du Pays Basque et de Pologne, avec à chaque fois le top 5 en objectif.
Ryder Hesjedal ne sent pas le poids des années peser sur lui, si bien que malgré son âge avancé (35 ans, ce qui en fait un junior sur l'échelle Jens Voigt), les bonnes performances sont toujours au rendez-vous. Ainsi, son principal objectif sera le Giro avec le top 10 en ligne de mire. Ses objectifs secondaires seront les courses du calendrier Américain, notamment celles de fin d'année, ainsi que le Tour d'Oman où il pourra faire un truc sur la Green Mountain. Il courra de plus le Tour de Suisse en espérant qu'il surfera sur sa bonne forme du Giro. Enfin, il pourra tenter un truc sur les Mondiaux, en attaquant de loin notamment.
Andrew Talansky a tout pour devenir le futur Andy Schleck du peloton (je précise que c'est un énorme compliment chez moi) et peut légitimement viser le plus haut possible. Sa saison démarrera en Australie, avant de continuer en Catalogne et de se faire les dents sur les Ardennaises. Il défendra son titre sur le Dauphiné avant son grand objectif : le Tour de France, où un top 5 semble à sa portée. Enfin, il se reposera en fin d'année sur des tours secondaires avant de tenter d'aller grappiller des placettes sur les classiques automnales.
Moreno Moser est quand même l'énigme de ces 5 dernières années, annoncé comme le futur Peter Sagan mais finalement ressemblant plus à Romain Sicard. Mais sous mon commandement, je vous assure que les vacances vont être finies et que Moser va retrouver le devant de la scène, avec toutes les courses italiennes en objectif et surtout Milan San-Remo, où le podium semble stratégiquement jouable, ainsi que le Giro, où les étapes vallonnées lui seront promises. Il fera également office de coéquipier de grand luxe pour Dan Martin sur les Ardennaises.
Sebastian Langeveld est le seul flandrien digne de ce nom de l'équipe. Mais comme dit le dicton "vaut mieux être seul que mal accompagné" (n'est-ce pas Tommeke ?) et de ce fait le top 10, voire même 5 semble à sa portée sur les flandriennes. Il sera également chargé de guider Talansky sur l'étape pavée du TDF avant de prendre des échappées en 3e semaine et pourquoi pas gagner une étape sur un malentendu.
• Mais aussi : Tom-Jelte Slagter qui cette année visera la victoire sur Paris-Nice, sera chargé d'harceler le peloton sur les ardennaises et tentera d'aller chercher des succès d'étape sur la Vuelta ; Ramunas Navardauskas, électron totalement libre qui aura carte blanche pour attaquer, sauf au Qatar et en Oman où il sera le sprinter de l'équipe ; Davide Formolo sera le premier lieutenant d'Hesjedal sur le Giro et pourra même le suppléer en cas de défaillance, de plus il sera leader sur le Tour du Trentin et pourra faire un truc en Catalogne ; Janier Acevedo sera chargé de conduire Talansky sur les sommets du TDF, il sera plus généralement souvent aligné avec ce dernier, parfois même en tant que leader comme sur le TDU par exemple ; et enfin l'inoxydable Tom Danielson ne sera que quasi-exclusivement sur le calendrier Américain, avec une petite incursion en Europe pour le Tirreno et le TDF, il sera accompagné de Joseph Lloyd Dombrowski à qui il apprendra les ficelles du métier.
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Avatar de l’utilisateur
Schleckpower
Messages : 5508
Inscription : 10 déc. 2011, 11:28
Equipe Préférée : Trek Factory Racing
Localisation : Marseille

Re: Candidature de Schleckpower

Message par Schleckpower » 25 janv. 2015, 15:37

Image Choix numéro 3 : BMC Racing Team Image
Et voilà, maintenant vous comprenez mieux le titre du premier post de ce sujet : mes trois équipes choisies sont les 3 ricaines présentes en WT. Ma dernière volonté se porte sur la BMC, équipe excellant partout sauf en sprint. Pour le reste c'est du haut niveau mondial : de Gilbert sur les vallons à Van Avermaet sur les pavés en passant de van Garderen et Sanchez en montagne et Phinney en CLM. Le nombre de jeunes talentueux est hallucinant, avec Dennis, Zabel, Stetina, Phinney, Dillier ou encore Atapuma, la BMC a de beaux jours devant elle. Bref, malgré une faiblesse sur les arrivées massives, la BMC est une des équipes les plus fournies du peloton.

Mon programme pour me faire élire : viser les courses les plus prestigieuses du calendrier WT afin d'aller chercher la victoire dans le maximum d'entre elles, et participer à toutes les courses du calendrier pour essayer que tout le monde soit leader au moins une fois. En ce qui concerne les Tours WT, le top 5 est atteignable pour 90% du temps, grâce au talent de Gilbert, van Garderen, Sanchez, Stetina, Velits... Pour les classiques, l'objectif est clair : le podium à chaque fois avec Gilbert, Van Avermaet, Phinney... Enfin pour les GT le top 10 sera visé sur le Giro et la Vuelta, alors que le podium semble à la portée de l'équipe sur le Tour. Pour les transferts, seul un sprinter de moyenne envergure sera visé. L'exceptionnelle 2e place au classement général de l'an dernier sera plus compliquée à atteindre en 2015, mais l'équipe se battra pour un podium.

Leaders :
Tejay van Garderen se présente comme le nouveau Lance Amstrong, mais avec un testicule en plus. Son grand objectif de l'année sera le Tour de France, où il visera ni plus ni moins que le podium. Pour cela, il s'échauffera sur le Tour de San Luis, de Catalogne, les Ardennaises, le Tour de Californie et le Dauphiné. Il ira terminer tranquillement son année et ses JDC sur le Tour of Utah et l'US Cycling Pro Challenge.
Philippe Gilbert étant à court d'excuses pour expliquer ses mauvaises performances, il a décidé en 2014 de revenir sur le devant de la scène et de continuer sur sa lancée en 2015. Son année se concentrera principalement sur les Ardennaises, où deux victoires y sont envisageables. Il ira en total électron sur les Flandriennes, avec pour objectif de faire le plus mal possible à ses adversaires. Enfin, la Vuelta sera son dernier objectif, où il visera les étapes les plus vallonnées afin de se préparer pour les Championnats du Monde et le Tour de Lombardie. Il sera également aligné sur Paris-Nice et le Tour du Pays Basque, avec en ligne de mire le top 5.
Greg Van Avermaet est le Cancellara du pauvre : bon sur les pavés comme lui, avec une meilleure pointe de vitesse que lui, mais un palmarès inférieur à celui de Pierrick Fédrigo. "GVA" aura pour but essentiel de devenir un gagneur, notamment sur les Flandriennes où il sera le leader de l'équipe. Il a également tous les atouts pour gagner Milan-San Remo et aller chercher des tops 5 sur les Ardennaises. Il sera aligné sur le Tour avec le même rôle que Gilbert sur la Vuelta : gagner les étapes vallonnées. Il tentera ensuite le dyptique Eneco-Tour de Pologne avant de se préparer pour les classiques d'automne et les Championnats du Monde, où il sera un des favoris à la victoire finale.
Taylor Phinney est lui le futur Cancellara : une grosse endurance et de grosses jambes lui permettant aussi bien de performer sur les pavés qu'en contre-la-montre, mais sans les rouflaquettes. Il assurera donc le co-leadership sur les Flandriennes même s'il devra se sacrifier si GVA est proche du podium. Il sera par contre totalement leader sur les CLM et aura carte blanche sur les étapes plates. Il courra principalement sur le calendrier continental, notamment aux Emirats, au Qatar, en Oman, et aux Etats-Unis. En ce qui concerne le World Tour, il participera à Milan San-Remo, au Tour de France et à l'Eneco Tour, il pourra d'ailleurs viser le podium sur cette dernière course.
Samuel Sanchez (qui rappelons-le avait fini 3e du Tour 2010) n'a plus les jambes de ses 20 ans mais fait toujours le job au sein de l'équipe. Sachant aussi bien se sacrifier que de prendre le leadership, il tiendra successivement les deux rôles . Il participera au Tirreno, au Critérium International, au Tour du Pays Basque, de Suisse et de Pologne afin de se préparer pour son objectif de l'année : la Vuelta où il tentera d'atteindre le top 10.
• Mais aussi : Rohan Dennis qui visera le maillot blanc et le top 10 sur le Giro et ainsi ira faire ses classes au Trentin et en Romandie ; Cadel Evans, leader absolu sur le Tour Down Under avant de tirer sa révérence ; Damiano Caruso, lieutenant sur les GT qui aura sa chance en Continental ou en cas de défaillance des leaders ; Peter Velits et Peter Stetina tenteront de prendre des échappées sur des GT et essayeront d'arracher quelques tops 20 sur des courses WT ; Alessandro de Marchi, équipier par excellence qui pourra tenter de bien figurer dans les classements de la montagne : et enfin Jempy Drucker, premier sprinter de l'équipe (c'est dire le niveau en sprint de la BMC).
PCM France déménage, rendez-vous sur le Gruppetto http://legruppetto.com/forum/viewforum.php?f=67
Verrouillé

Revenir à « Inscriptions »