On n’y croyait plus. Il n’y croyait plus. Et, pourtant, il l’a fait ! A 32 ans, l’espagnol, deuxième des deux dernières éditions de la Flèche Wallonne, a ajouté son nom au palmarès de l’épreuve qui se termine au sommet du Mur de Huy. Il a enfin remporté une grande victoire, et s’est sans doute libéré. Derrière, on alterne entre favoris et surprises.

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/17/1335732020-Rodriguez_3.png

Purito sur le toit du monde

Enfin ! Deux fois deuxième de la Flèche, une fois deuxième de l’Amstel, Joaquin Rodriguez tient cette fois-ci sa victoire. Très fort, trop fort dans le Mur de Huy, il a laissé une impression similaire à celle qui nous avait envahis l’année passée lorsque Philippe Gilbert s’était envolé dans cette ascension finale. Reléguant le deuxième à plus de quatre secondes en quelques centaines de mètres, et le dixième à 11 secondes. Impressionnant, il a vraiment pu savourer, sur la ligne, la plus belle ligne de son palmarès.

Gilbert de mieux en mieux

Déjà sixième de l’Amstel, Philippe Gilbert avait montré des signes d’amélioration plutôt prometteur. Trois jours plus tard, là où il avait ébloui le monde du cyclisme en écrasant ses adversaires, il a réussi à prendre la troisième place. Deuxième si l’on excepte l’intouchable Joaquin Rodriguez, derrière Albasini. Signe que Gilbert n’était tout de même pas au mieux, mais aussi qu’il y avait la place pour des outsiders. Pour la première fois, il bat Vanendert, son ex-lieutenant, qui l’avait épaulé sur le triptyque l’année dernière, et sur l’ensemble de l’année. Cette fois-ci, ils se battent pour savoir qui est le meilleur. Après la Flèche, ça fait 1 à 1.

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/17/1335732054-Gilbert_2.png

Des français transparents

Sans Anthony Roux, parti dans l’échappée et en tête pendant plus de 150 kilomètres. Le meilleur français est Julien Simon, 19e et seul français dans les 20 premiers, suivi par Arthur Vichot (23e) et Alexandre Geniez (25e). Un tir groupé qui fait tâche tant les français semblent être revenus sur le devant de la scène depuis un an et demie. L’absence de Voeckler et, plus généralement, d’Europcar, s’est fait sentir…

Des surprises en tonne

On a déjà parlé, plus haut, de Michael Albasini, deuxième de l’épreuve après une exceptionnelle ascension du Mur de Huy. On peut ajouter Robert Kiserlovski. Le croate, 5e, confirme la victoire d’Enrico Gasparotto, trois jours plus tôt. Diego Ulissi, neuvième à seulement 22 ans, et Jurgen Van Den Broeck, dixième malgré un gros travail pour Vanendert, n’étaient pas, non plus, attendus à ce niveau. Heano, 14e, est un grand espoir, alors que certains des favoris sont plutôt de mauvaises surprises. On ne reviendra pas sur leur cas, tant il serait sur d’en donner qui sortent du lot dans les déceptions.

 

Flèche Wallonne : Purito, enfin !

Laisser un commentaire