L’affaire aura duré plus de 18 mois. Une attente interminable pour Alberto Contador, ses supporters et l’ensemble du monde cycliste. Pendant ces longs mois, la tension aura été très dure pour tout le monde. Même si la décision de suspendre Alberto Contador est controversée, même si certains s’opposeront à cette décision, un mot est dans les bouches de tous: Enfin ! 

Image


Le 21 juillet 2010, Alberto Contador était contrôlé positif lors du Tour de France. Quelques jours plus tard, il remporte l’épreuve française pour la troisième fois. Ce contrôle ne sera connu par tout le monde que le 30 septembre, soit deux mois plus tard. La fédération espagnole de cyclisme est donc chargée de prendre une décision, à savoir suspendre ou pas Alberto Contador.

Il faut deux mois à la fédé espagnole pour choisir de suspendre Alberto Contador, puis quinze jours, après l’appel de ce dernier, pour finalement le blanchir. Cette décision est très controversée. Le dopage doit-il donc rester impunni ? Ce n’est en tous cas pas ce que pensent l’AMA et l’UCI, qui font appel.

C’est à ce moment-là que le cauchemar commence. Pas seulement pour Contador, pas seulement pour les autorités cyclistes, mais pour tous ceux qui aiment la petite reine. Il faudra cinq reports et douze mois pour que le Tribunal Arbitral du Sport parvienne à prendre sa décision de suspendre Contador pour deux ans, rétroactivement. Enfin !

Supporters ou détracteurs de Contador, en accord ou non avec cette décision, pour ou contre les suspensions rétroactives, une idée reste dans les bouches de tous à la suite de cette affaire terriblement longue. Après une telle attente, il était temps de connaître le sort d’El Pistolero, qui perd par conséquent ses victoires sur le Tour de France 2010 et le Giro 2011. On le reverra en août.

Image
Contador, c’est fait !

Laisser un commentaire