Décidément, depuis un an, Bradley Wiggins écrase tout sur son passage. Dès qu’un chrono se place sur une épreuve d’une semaine, celle-ci lui revient. Après Paris-Nice et le Critérium du Dauphiné, le britannique s’attaque à présent aux pays frontaliers.

Wiggins serein, souverain

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/17/1335726090-Wiggins_2.png

On avait pris l’habitude de le voir gagner grâce au contre-la-montre. Que ce soit sur le Dauphiné ou sur Paris-Nice, Bradley Wiggins avait profité d’un effort solitaire pour prendre le meilleur sur les autres favoris. Cette fois-ci, il s’est montré ailleurs. S’il est passé à côté de son prologue alors que ses coéquipiers se montraient très fort (Victoire de Thomas, Cavendish 3e et Rogers 4e), il s’est vengé le lendemain en remportant, au sprint, la première étape ! Toujours au contact sur le reste de la course, il s’est montré très fort aujourd’hui, dernier jour, en remportant le chrono de Crans-Montana. Et ce malgré un saut de chaîne qui l’a bloqué de nombreuses secondes à l’arrêt !

Sanchez très fort, mais pas assez

L’espagnol a impressionné. Vainqueur des 3e et 4e étapes, il a fait parler sa pointe de vitesse pour illustrer sa forme actuelle. A la veille du chrono, ça sentait très bon pour lui. Il s’était d’ailleurs emparé du maillot jaune de leader samedi soir, se montrant comme le principal adversaire de Wiggins. Il n’en a rien été. Craquant totalement dans l’ascension du parcours, il a perdu plus d’une minute et demie sur 16 kilomètres, et a perdu place après place, pour échouer à une très décevante dixième place au général final. Pourtant, il est champion d’Espagne du chrono…

Heureusement qu’on invite des équipes

http://image.noelshack.com/fichiers/2012/17/1335726091-Sanchez_4.png

Parlons un peu français à présent. Le bilan est plutôt bon. Trois top 10 à noter avant le chrono, tous pour Saur Sojasun : Jeandesboz a terminé dixième des 3e et 4e étapes, alors que Jonathan Hivert a tout simplement remporté la 2e étape ! Au général, les Saur réalisent d’ailleurs deux bonnes places, avec Jeandesboz 12e et Coppel 11e. Des attaques ? Bien sûr. AG2R et Europcar ont notamment fortement agité la quatrième étape. Nocentini, Gadret, Rolland et Péraud et Levarlet se sont montrés dans les montées du Col des Mosses ou de Saint-Martin. Pour finir, Pinot a étonné en prenant la huitième place du contre-la-montre de clôture. Les deux équipes World Tour françaises que sont FDJ et AG2R, les deux plus à même de s’illustrer sur ces courses de haut niveau, ont donc déçu, et il a fallu compter sur les deux invitées pour voir des français en tête.

Sky en démonstration

Outre le général et deux étapes remportés par Wiggins, la Team Sky a signé une semaine de haut niveau. Le prologue remporté par Geraint Thomas n’était qu’un début. Trois autres top 5 d’étapes, et deux hommes dans les 5 du général, avec deux australiens – Porte et Rogers – 4e et 5e. Une bonne semaine, très bonne même, avec 4 victoires, et énormément de points World Tour au compteur. C’est toujours bon à prendre.

Tour de Romandie: La confirmation Wiggins

Laisser un commentaire