A 22 ans, Rafal Majka se retrouve dans une position plutôt singulière. Bjarne Riis dit de lui que c’est le coureur le plus talentueux qu’il ait vu courir. Déjà, c’est difficile pour un coureur de cet âge-là d’encaisser de telles déclarations. On en a la preuve avec les français qui, de Rolland à Chavanel, ont eu du mal à confirmer. Pourtant, Majka s’apprête à vivre, pour sa deuxième saison professionnelle, une expérience de leader d’équipe World Tour.

Image

Si seulement Alberto Contador n’avait pas été suspendu…Si l’espagnol, vainqueur de deux Tours de France, avait pu continuer à courir, l’historie aurait été tout autre pour Rafal Majka. Il avait participé, l’an dernier, au stage de pré-saison de Saxo Bank sans y être licencié. Il était parti de Majorque, lieu du stage, avec un contrat pour 2011.

Pourtant, chez les amateurs, il n’a jamais été éblouissant. Trois victoires en quatre ans, sur des petites courses. Un seul vrai résultat: Une victoire d’étape sur la Course de la Pais Juniors. C’est trop peu, tout de même, pour voir en ce jeune coureur un futur numéro 1 mondial. Sa saison 2011, première à l’échelon professionnel, n’est d’ailleurs pas non plus extraordinaire. 24e du Tour de Pologne, il clôt l’année sur une 26e place sur le Tour de Lombardie, avec, entre les deux, un abandon sur la Vuelta à quelques jours de l’arrivée à Madrid, alors même qu’il était 39e du général. Certes, c’est une bonne première saison. Mais pas de victoire, pas de top 10 sur une course World Tour…pas même un top 10 sur une étape simple d’une course de second rang ! La saison de Majka a donc été plutôt vide, puisque, même si le polonais s’est illustré, il n’a jamais été capable de suivre les meilleurs.

Pourtant, Bjarne Riis l’affirme: Il n’a jamais vu personne d’aussi talentueux que Majka sur un vélo. Le manager danois montre d’ailleurs sa confiance en annonçant Majka comme le leader de Saxo Bank sur le Giro. Une façon détournée de dire que Saxo Bank n’aura aucun objectif sur le Tour d’Italie, ou une confiance démesurée ?

Quoi qu’il en soit, avec la suspension de Contador, tout a changé. Majka se retrouve propulsé meilleur grimpeur de l’équipe, ou presque, puisque subsistent Chris Anker Sörensen et Daniel Navarro. A 22 ans seulement, Majka, qui s’attendait peut-être à vivre une saison tranquille, va devoir assumer son rôle de futur grand et de co-leader de Saxo Bank jusqu’en août et le retour de Contador. Espérons pour lui qu’il ne va pas, comme nombre de français, échouer dans son développement.

Les épaules de Majka seront-elles assez grandes ?

Laisser un commentaire